Source:

FERTILITÉ masculine: Les spermatozoïdes préfèrent l’exercice modéré
publiée le 08/12/2016 par P. Bernanose

      Reproduction

L’exercice modéré est « meilleur » pour le sperme que l’exercice intense, révèle cette étude qui a comparé les effets de 3 pratiques de l’exercice sur la qualité du sperme. Des conclusions publiées dans la revue Reproduction qui montrent que l’exercice est d’autant plus bénéfique à la fertilité masculine qu’il est pratiqué avec constance et modération.

Les chercheurs de la Justus-Liebig-University (Allemagne) de l’Allameh Tabataba’i University et du Royan Institute for Reproductive Biomedicine (Iran) ont mené cette étude chez 261 hommes mariés, âgés de 25 à 40 ans, en bonne santé et les ont répartis au hasard à 3 programmes d’exercice différents et comparés à un 4è groupe témoin, « sédentaire ». Précisément,

  1. 1er groupe :      entraînement continu de moyenne intensité soit 12 semaines de marche ou de      jogging sur tapis roulant par séances de 25-30 minutes, 3-4 jours /      semaine suivies de 12 semaines de séances de 40-45 minutes, 4-6 jours /      semaine.
  2. 2è groupe :      entraînement continu de haute intensité soit 12 semaines de marche par      séances de 40-50 minutes (impliquant des cycles de 10 minutes moyennement      rapides suivis de 3 minutes à vitesse plus modérée) 3 jours / semaine,      suivies de 12 semaines de séances 50-60 minutes, 3 jours /semaine.
  3. 3è groupe :      entraînement à intervalles, de haute intensité soit 12 semaines de 10 x 1      minute de course très rapide avec 1 minute de récupération entre chaque      intervalle, suivies de 12 semaines de séances de 15 minutes sur le même      principe.
  4. Groupe témoin : pas de      pratique de l’exercice.

Le sperme des participants a été testé régulièrement (au départ, 12 semaines, 24 semaines et 7 et 30 jours après la fin du programme) pour les différents marqueurs de fertilité (nombre, structure et motilité des spermatozoïdes et volume de sperme). L’analyse montre que :

  • tous les programmes d’exercice contribuent à améliorer la qualité du sperme et à réduire l’IMC,
  • un programme d’intensité modérée (environ 3 heures de marche ou de jogging par semaine) s’avère néanmoins le plus bénéfique, pour la fertilité.
  • Ainsi, dans le groupe 1 programme d’intensité modérée, la motilité, la forme et la taille des spermatozoïdes et leur concentration montrent une amélioration plus significative. 30 jours après la fin du programme, ces améliorations persistent mais seulement en termes de volume de sperme et de motilité des spermatozoïdes,
  • dans le groupe 2 programme de haute intensité, la motilité progressive, la taille et la forme du sperme ne sont significativement modifiées qu’après 24 semaines et aucune de ces améliorations perdure après la fin du programme,
  • dans le groupe 3 entraînement à intervalles, de haute intensité, la taille, la forme et la concentration de sperme ont significativement changé après 12 à 24 semaines d’exercice mais, là encore aucune de ces améliorations ne perdurent.

Bref, l’exercice quel qu’il soit, apporte tant qu’il est pratiqué des améliorations favorables dans les paramètres de la qualité du sperme cependant l’intensité, la durée et le type d’exercice ont leur importance pour la fertilité masculine.

Source: Reproduction December 6 2016 doi: 10.1530/REP-16-0318  The effects of three different exercise modalities on markers of male reproduction in healthy subjects: a randomized controlled trial

Plus d’études sur la Fertilité masculine
Lire aussi :
 FERTILITÉ masculine: Les hommes ont beaucoup à apprendre 

  Urologie -Incontinence