Actualités – publiée le 25/01/2020 par Équipe de rédaction Santélog

Obesity

L'exercice aérobie et la musculation (ou renforcement musculaire) sont une condition majeure de mode de vie pour la prévention de l'obésité

De nombreux sportifs se posent la question, pourtant ces chercheurs australiens répondraient que la question n’est pas là. L’exercice aérobie et la musculation (ou renforcement musculaire) sont une condition majeure de mode de vie pour la prévention de l’obésité, confirme cette étude, qui évalue ces associations sur un très large échantillon de participants. L’analyse confirme, dans la revue Obésity, que le sport éloigne considérablement le risque d’obésité.

Cette équipe de l’University of Southern Queensland (Australie) effectue ici une méta-analyse de 4 grandes enquêtes de surveillance en Santé publique (États-Unis de 2011 à 2017), portant sur un total de 1.677.108 adultes âgés de 18 ans ou plus.

Les chercheurs ont regardé précisément :

  • l’association entre une pratique de l’exercice aérobie de 150 min / semaine au moins,
  • de l’exercice de renforcement musculaire à raison d’au moins 2 séances / semaine
  • et les différentes classes d’obésité définies selon l’IMC.

L’exercice physique réduit de moitié au moins, le risque d’obésité

L’analyse constate que par rapport au non-suivi des directives de pratique de l’activité physique, leur respect est associé aux taux de prévalence ajustés (pour le mode de vie) les plus faibles

  • pour le risque d’obésité de classe I (IMC ≥ 30,0 kg / m2) : risque réduit de 46%
  • pour le risque d’obésité de classe II (IMC ≥ 35,0 kg / m2) : risque réduit de 68%
  • pour le risque d’obésité de classe III et au-dessus (IMC ≥ 40,0 kg / m2) : risque réduit de 79%.

Ces résultats sont donc on ne peut plus clairs : certes l’étude ne précise pas si la pratique sportive est associée à quelques kilos en plus ou en moins, mais elle démontre, sur un large échantillon représentatif, que l’observance des simples recommandations de pratique de l’exercice physique réduit considérablement et divise au moins par 2 le risque d’obésité.

L’activité physique aérobie et l’exercice de renforcement musculaire sont donc essentiels dans la prévention de l’obésité.

Source: Obesity 2019 DOI : 10.1002/oby.22673 Muscle Strengthening, Aerobic Exercise, and Obesity: A Pooled Analysis of 1.7 Million US Adults

Plus sur Obésité Blog