Actualités  –  publiée le 10/02/2022 par Équipe de rédaction Santélog

Journal of Health Psychology

Les interventions basées sur l’exercice peuvent aider les personnes asthmatiques (Visuel Fotolia 180665752) Une image contenant texte

Description générée automatiquement

Peu d’études ont été publiées sur les bénéfices de la pratique régulière de l’exercice dans le contrôle de l’asthme.

Cette équipe de l’Université d’East Anglia (Angleterre) confirme avec cette méta-analyse réactualisée, publiée dans le Journal of Health Psychology, combien les interventions basées sur l’exercice peuvent aider les personnes asthmatiques, avec une amélioration significative des symptômes et de la qualité de vie.

A travers l’analyse des données de 25 études distinctes du monde entier impliquant au total 1.849 participants asthmatiques, les chercheurs ont regardé si l’aérobie et l’entraînement en force ou en résistance peuvent réduire les crises d’asthme.

L’exercice physique est recommandé aussi aux asthmatiques

L’examen confirme que :

  • Les personnes asthmatiques pratiquent moins d’activité physique et sont plus sédentaires que les personnes non asthmatiques ;
  • Chez les personnes asthmatiques, ces interventions « fonctionnent » bien, même si ces patients peuvent avoir des difficultés au départ, en raison d’une réticence, d’une crainte ou dans certains cas d’autres problèmes de santé ;
  • Les « télé-interventions » par vidéo, le soutien à l’activité par des objets connectés, des montres « intelligentes » et/ou des applications mobiles dédiées semblent pouvoir supprimer certains de ces obstacles et permettre aux patients de démarrer un programme d’exercice physique adapté, à domicile par exemple ;
  • Les séances « à distance » bénéficient d’une plus forte adhésion que les séances de groupe ;
  • La définition d’objectifs personnalisés contribue à l’efficacité de ces interventions.

L’auteur principal, le Dr Andrew Wilson, de la Norwich Medical School de l’UEA confirme :

« L’activité physique est fortement recommandée pour les personnes asthmatiques.

Pratiquer plus de 150 minutes par semaine d’activité modérée à vigoureuse présente de nombreux avantages, notamment une amélioration de la fonction pulmonaire et du contrôle de l’asthme ».

Mais ce n’est pas le seul avantage, ajoute la co-auteur, Leanne Tyson, chercheur à la Norwich Medical School de l’UEA qui note une diminution du temps passé à la sédentarité, une amélioration significative de la qualité de vie.

Ainsi, les changements de comportement et l’adoption d’un mode de vie sain permettent d’améliorer le contrôle des symptômes d’asthme à long terme.

Source: Journal of Health Psychology 29 Dec, 2021 DOI : 10.1177/13591053211059386 A Systematic Review of the Characteristics of Interventions that Promote Physical Activity in Adults with Asthma

Lire aussi : ASTHME: 30 minutes d’exercice physique par jour pour le contrôler