Une image contenant texte, clipart

Description générée automatiquement Publié le 26/03/2022

En France, la loi de bioéthique a évolué en 2021, et elle s’appliquera dès septembre prochain : « Les personnes issues d’un don de gamètes ou d’embryons pourront, à leur majorité, demander à avoir accès à l’identité du ou des donneurs qui ont permis leur naissance, mais aussi à des informations non identifiantes. »

La Suède, en décembre 1984, a été le premier pays à adopter une loi qui permettait à la personne issue d’un don de sperme, une fois devenue majeure (18 ans), d’avoir accès à l’identité du donneur.

Une étude a été menée dans les sept centres de PMA suédois alors habilités à recueillir des dons de sperme pour la pratique d’inséminations hétérologues, pour des couples hétérosexuels, entre 1985 et 2002.

Toutes les personnes majeures (>18 ans), nées de ces dons entre 1986 et 2002 et qui avaient demandé à avoir accès à des informations concernant le donneur, ont été recrutées entre 2016 et 2020.

Le nombre d’enfants nés par insémination hétérologue durant la période 1986-2002 était estimé à 900.

Soixante d’entre eux avaient demandé des informations concernant le donneur avant la fin de l’année 2002.

Parmi ces 60 personnes, 53 ont été contactées, 13 n’ont pas souhaité prendre part à l’étude (5 femmes et 8 hommes), et finalement 40 (75 %) y ont participé : 27 femmes, 12 hommes, et une personne qui a préféré ne pas préciser son genre.

L’enquête, faite par courrier, comprenait plusieurs questionnaires concernant des données personnelles, l’évaluation de leur bien-être psychologique, les circonstances de la révélation de leur conception avec un tiers donneur, leurs motivations, et les résultats de leur demande d’informations concernant le donneur.

Moins de 7 % ont demandé des informations concernant le donneur

La plupart des 40 participants (78 %) avaient fait leur demande d’informations dans les deux années qui suivaient leur majorité ou la révélation (tardive) des circonstances de leur conception (jusqu’à 32 ans).

Trente-cinq participants ont reçu des informations identifiantes, mais quatre donneurs étaient morts et dans deux autres cas ces informations étaient inutilisables.

Parmi les 29 participants qui avaient obtenu des informations identifiantes leur permettant d’établir un contact avec le donneur, 17 n’avaient fait aucune démarche, 4 envisageaient de le faire plus tard, 11 ne savaient pas s’ils en feraient, et 2 ne l’envisageaient pas.

Douze des 29 participants (41 %) étaient rentrés en contact avec le donneur, sept l’avaient rencontré, et 5 avaient des contacts réguliers avec lui et ses proches.

Les personnes qui avaient demandé des informations concernant le donneur étaient plus souvent des filles.

Parmi ceux qui avaient la possibilité de contacter le donneur, moins de la moitié l’avaient fait avant la fin de l’étude.

La moitié des participants avaient appris les circonstances de leur conception à l’âge adulte.

La révélation tardive (12 à 32 ans) du recours à un don de sperme avait plus souvent été ressentie de manière négative que lorsqu’elle avait été précoce (p = 0,0021).

Elle avait motivé un intérêt plus grand pour la recherche d’informations relatives au donneur.

Cette étude, qui ne concerne qu’un petit effectif, retrouve un très faible pourcentage de demandes d’informations.

D’autres études ont constaté des taux plus élevés, jusqu’à 23 % dans une autre étude concernant des couples hétérosexuels.

On peut penser que ce faible taux est dû au fait que de nombreuses personnes nées d’un don de sperme n’en ont jamais été informées.

Pourtant il est recommandé que cette information soit donnée, et qu’elle le soit précocement.

Dr Catherine Vicariot

RÉFÉRENCE: Lampic
C et coll. National survey of donor-conceived individuals who requested information about their sperm donor- experiences from 17 years of identity releases in Sweden. Human Reproduction, 2022 ;.37, No.3, pp. 510–521, 2022 doi.org/10.1093/humrep/deab275

Copyright © http://www.jim.fr

Un donneur de sperme obtient un droit de visite de son enfant