Source:

Revue de presse Mediscoop du 16-12-2014

Des risques cardiovasculaires différents entre hommes et femmes

   Par le Dr Marie Lestelle (Paris)

A l’âge de 55 ans, hommes et femmes ont le même risque de rencontrer un problème cardiovasculaire au cours de leur vie mais les risques varient selon les pathologies et l’âge entre les deux sexes. Ces résultats sont parus dans le BMJ.
 
Les hommes sont plus exposés sur le plan coronarien lors d’un premier événement cardiovasculaire alors que les femmes sont plus à risque cérébrovasculaire ou d’insuffisance cardiaque. Voilà l’une des conclusions d’une étude néerlandaise sur la trajectoire cardiovasculaire pour les deux sexes chez les plus de 55 ans.
Pour faire ce travail, les auteurs ont suivi pendant 20 ans une cohorte de 8419 personnes de plus de 55 ans vivant à Rotterdam et indemnes de maladie cardiovasculaire à l’inclusion. Parmi elles, 61% étaient des femmes.
Au cours de cette période, les auteurs ont relevé tous les nouveaux cas de maladie cardiovasculaire d’origine coronarienne (infarctus du myocarde, revascularisation et décès d’origine coronarienne), cérébrovasculaire (AVC, accident ischémique transitoire et revascularisaiton de la carotide), d’insuffisance cardiaque et tout décès d’origine cardiovasculaire pour un autre motif. Ils ont ainsi montré qu’après 55 ans, le risque de maladie cardiovasculaire au cours de la vie était de 67,1% pour les hommes et 66,4% pour les femmes.
Dans le détail, la première manifestation est d’origine coronarienne dans 27% des cas chez les hommes et 17% chez les femmes, cérébrovasculaire pour 23% des hommes et 30% des femmes, il s’agit d’une insuffisance cardiaque pour 15% des hommes et 17,5% des femmes et enfin, le risque de décès pour une autre cause cardiovasculaire est d’un peu plus de 2% pour les deux sexes.
En termes d’événements ces pourcentages révèlent une différence de 7 cas de moins de maladie cardiovasculaire pour 1000 femmes comparées à 1000 hommes, 102 cas de moins de maladie coronarienne mais 70 cas en plus de maladies cérébro-vasculaires et 26 cas en plus d’insuffisances cardiaques. Tous ces événements surviennent à des âges plus avancés chez les femmes que chez les hommes.
 
Référence :
Maarten J G Leening et al.
Sex differences in lifetime risk and first manifestation of cardiovascular disease: prospective population based cohort study
BMJ 2014;349:g5992
[Retrouvez l’abstract en ligne]

Date de publication : 16-12-2014