INFECTIOLOGIE  –  Par Marielle Ammouche le 03-09-2021

Une image contenant texte, tableau blanc

Description générée automatiquement egora.fr

Les nouveaux chiffres de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) du ministère de la Santé confirment la part majeure des personnes non vaccinées contre le Covid dans le tableau épidémique actuel, avec 8 fois plus de cas, et 10 fois plus d’hospitalisations en réa chez les sujets non vaccinés par rapport aux personnes ayant reçu un schéma vaccinal complet.

Ces données sont issues de l’exploitation des appariements entre les bases SI-VIC, SI-DEP et VAC-SI, et portent sur la période du 16 au 22 août 2021.

Ainsi, au cours de cette période, il y avait près de 8 fois plus de tests positifs parmi les personnes non vaccinées que chez les sujets ayant reçu un schéma vaccinal complet : incidence de 405 pour 100 000 habitants, contre un peu plus de 50.

Cet écart se retrouve aussi pour les hospitalisations et les entrées en réa.

Ainsi, les non vaccinés représentent 80 % des admissions en soins critiques et 76 % des admissions en hospitalisation conventionnelle (14 % et 18 % respectivement pour les personnes complètement vaccinées).

En rapportant à la population, cela correspond à 10 fois plus d’entrées en soins critiques parmi les non-vaccinés que parmi les complètement vaccinés (34 patients pour 1 million de non-vaccinés et 3,4 patients pour 1 million de complètement vaccinés).

Concernant les entrées en hospitalisation conventionnelle, les incidences sont de 111 patients pour 1 million de personnes non vaccinées contre 16 patients pour 1 million de personnes complètement vaccinées.

Ces différences se retrouvent pour tous les âges, précise la Drees.

Sources : Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), 3 septembre 2021.

Une image contenant texte

Description générée automatiquementLa relation médecin-parent à l’épreuve de la vaccination anti-Covid