INSOLITE  –  Par AFP le 24-09-2021

Une image contenant clipart

Description générée automatiquement egora.fr

Dans le livre « Fake News Santé », l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) bat en brèche de nombreuses idées reçues dans ce domaine.

Avec pour objectif de « redonner la parole à la science ».

Non les soutiens-gorge ne donnent pas de cancer, mais oui les vaccins anti-Covid sont efficaces: l’Inserm passe au crible idées reçues, infox et croyances autour de la santé dans un ouvrage grand public !

Déclinés en chapitres (femmes, santé mentale, alimentation, cerveau, VIH, addictions, Covid …), des dizaines de sujets sont décortiqués avec pédagogie (et un peu d’humour) : qui n’a jamais rêvé de comprendre en quoi consistent les « ciseaux moléculaires » qui ont valu un prix Nobel à une Française et une Américaine en 2020 ?

Titré « Fake News Santé », le livre s’attaque aussi à des sujets bien plus terre à terre: « Le chocolat noir, meilleur que le chocolat au lait ? » (Pas vraiment), « Les jeux vidéo rendent accro ? » (pas forcément).

Ou futuristes: « Des robots intelligents à l’hôpital ? » (Un peu seulement).

Ou carrément insolites: « La bave d’escargot est-elle réellement efficace contre l’arthrose ? » (malheureusement non).

Au menu, des infos rassurantes (non, le stérilet ne rend pas stérile; mais, oui, le flair des chiens permet de détecter des tumeurs) mais aussi des déconvenues : « croire que l’on peut faire tous les excès et qu’il suffit de prendre une tisane, un jus de citron, de jeûner pendant vingt-quatre heures ou de suer dans un sauna pour faire disparaître toutes les toxines et déchets accumulés est illusoire ».

Remèdes de grands-mères, pseudo-sciences, charlatanisme

S’il souligne aussi que les crèmes de beauté ne servent pas à grand-chose, l’ouvrage aborde des sujets bien plus controversés, comme les ondes des portables, ou certaines modes alimentaires, au mieux inutiles, au pire dangereuses, comme le « crudivorisme » (manger cru) ou le jeûne.

Entre remèdes de grands-mères, pseudo-sciences et charlatanisme, la désinformation autour de la santé et la maladie est ancienne, mais les réseaux sociaux et le Covid l’ont rendue omniprésente.

Des vaccins aux origines du Covid, un chapitre entier est d’ailleurs consacré à la pandémie.

Des erreurs médicales dans les films aux fake news des antivax : la quête de vérité d’un infirmier youtubeur

Face au flot, l’ambition du livre –280 pages à paraître le 30 septembre au Cherche Midi– est de « redonner la parole à la science », écrit Gilles Bloch, le président de l’institution publique dédiée à la recherche médicale, dans l’avant-propos.

L’ouvrage se veut le prolongement de « Canal Detox », des vidéos anti-infox diffusées par l’Inserm sur internet depuis 2018.

Avec des exemples précis, « Fake News Santé » souligne l’importance de la méthode scientifique et rappelle que la médecine peut être contre-intuitive : oui, les cellules cancéreuses consomment plus de sucre, mais « jeûner » ne permet pas de les « affamer ».

Une image contenant texte, clavier, équipement électronique, ordinateur

Description générée automatiquementFake news sur le vaccin anti-Covid : « l’ignorance mène à la peur », dénonce Et ça se dit médecin

Le collectif « Fakemed » poursuit Martine Wonner devant l’Ordre des médecins

Contre les fake news, occuper l’espace !

Jeûne extrême, crudivorisme et antivax : les pseudo-thérapeutes boostés par le Covid et les théories complotistes