Course au large© Paul Kane
Un pavé dans la mare
Séries Olympiques / dimanche 11 décembre 2011
 
Mauvaise conduite. Disqualification. La décision du Jury à Perth hier soir a mis fin aux espoirs d´un nouveau titre mondial pour Ben Ainslie. Le triple médaillé d´or olympique est sanctionné pour avoir agressé une équipe télé lors d´un incident dans la huitième manche de la semaine en Finn au Championnat du Monde de l´ISAF.

Il était au sommet du classement cette semaine et le titre de champion du monde était de nouveau à sa portée. Le grand espoir pour les Britanniques à Londres 2012, le marin le plus connu de sa génération outre-Manche avec son sourire qui fait de lui le gendre idéal. Aujourd’hui la presse dominicale britannique s’émeut et s’interroge. On a déjà vu des incidents similaires avec les ténors dans d’autres sports : Zinedine Zidane en 1996, John McEnroe à Wimbledon en 1981. Certains cherchent aujourd’hui des explications, d’autres crient au scandale. 
 
Retour sur l’incident. Lors de la huitième manche du jour à Perth, la vedette d’une équipé de la télévision australienne a gêné la progression du skipper britannique, qui se battait avec le Néerlandais Pieter-Jan Postma en tête de course. Les vagues générées dans le sillage du bateau auraient menacées la stabilité du Finn du skipper britannique. Postma réussit à cavaler en tête et Ainslie doit se contenter de la deuxième place. Sauf qu’il n’allait justement pas se contenter de cette situation. Sa frustration était évidente et vert de rage, le grand héros britannique saute à l’eau et nage jusqu’au bateau de la télévision. Il monte à bord et a saisi le conducteur hurlant, « Vous n’avez aucun respect pour les gens ! » Il s’est alors approché d’un autre membre de l’équipe d’une façon menaçante, mais sans le toucher. Il plonge à l’eau et rejoint son Finn.
 
Une fois à terre, se rendant compte de ce qui s’est passé, Ainslie a écrit un mot à l’équipe de la télévision pour s’excuser. Les personnes concernées ont accepté ses excuses et s’excusaient à leur tour de leur comportement sur l’eau. L’affaire est cependant loin d’être close, car l’incident s’est produit devant des centaines de spectateurs.
 
Une protestation est déposée et le Jury International a dû trancher samedi soir. Ils ont déclaré que le fait de « sauter à bord d’un bateau média en colère et de saisir le conducteur constitue une agression physique. Un tel comportement n’est jamais acceptable. Cette conduite n’est pas simplement une question de bonnes manières, mais de la part d’un sportif de haut niveau discrédite le sport de la voile. Cependant, la gêne causée par le bateau média à plusieurs reprises est une circonstance atténuante, comme d’ailleurs les excuses rapidement offertes par la suite. » La sanction était alors une disqualification de cette huitième manche. Etant donné qu’Ainslie avait déjà été disqualifié lors de la neuvième manche, ce résultat ne peut donc pas être effacé et au classement, il ne figure plus dans les dix premiers et ne pourra pas disputer la course aux médailles ce dimanche.
 
Un moment de folie ? Ou une réaction normale de quelqu’un avec des ambitions ? Là encore les commentaires fusent dans tous les sens. La sanction aurait pu être bien plus sévère. « Big Ben » risquait de se voir infliger une interdiction du sport pendant deux ans. Est-ce que d’autres marins auraient été épargnés par un Jury International demandent certains. D’autres défendant la fierté nationale, félicitent le « héros britannique qui défend les valeurs de son pays contre l’interférence d’autrui » (en occurrence Ben contre la télé australienne…). Plus sérieusement des questions se posent sur la médiatisation de notre sport en général. Voulant à tout prix filmer l’épreuve de près pour offrir des courses palpitantes en direct aux spectateurs, l’équipe de tournage a perturbé le déroulement de la course. Est-ce que c’est un prix à payer pour populariser et commercialiser la voile ? On se souvient d’ailleurs de pareilles interrogations lors des AC World Series quand un bateau tirant des panneaux publicitaires avait gêné la progression de Loïck Peyron dans une des courses en flotte à Cascaïs.
 
Quoi qu’il en soit, cet incident a hissé la voile à la une de l’actualité outre Manche. Comme quoi, une mauvaise publicité apporte parfois plus qu’une bonne…
Course au large
=====================================================
Giles Scott champion du monde en Finn
Séries Olympiques / dimanche 11 décembre 2011
 
Giles Scott (GBR) remporte la médaille d’or en Finn au Championnat du Monde de l’ISAF à Perth, mais termine la semaine avec un seul point d’avance sur le Néerlandais Pieter-Jan Postma. Lors de la course aux médailles, il occupait longtemps la troisième place avec Postma en tête et ce n’était que sur le dernier bord que le Britannique a fait le nécessaire dans cette bataille très tactique pour remonter à la seconde place, ce qui lui donne la victoire finale à ce championnat et dans la Finn Gold Cup. C’est l’ancien Champion du Monde, Ed Wright (GBR) qui complète le podium. Pour rappel, tout a été bouleversé hier avec la disqualification de Ben Ainslie, qui occupait jusque là la première place, mais exclu de la course aux médailles, il termine cette épreuve à la onzième place. 
 
1 GBR SCOTT Giles 30
2 NED POSTMA Pieter-Jan 31
3 GBR WRIGHT Ed 45 pts
4 DEN HOEGH CHRISTENSEN Jonas 54 pts
5 ESP TRUJILLO Rafael 65 pts
6 FRA LOBERT Jonathan 70 pts