Actualités  –  publiée le 4/05/2021 par Équipe de rédaction Santélog

Experimental and Clinical Psychopharmacology

Le CBD réduit la douleur à la fois par des mécanismes pharmacologiques et par un effet placebo (Visuel Adobe Stock 311577091).

Cette recherche de l’Université de Syracuse sur les effets analgésiques du cannabidiol (CBD), l’un des 2 principaux cannabinoïdes présents dans la plante de cannabis, révèle la capacité du CBD à réduire la douleur à la fois par des mécanismes pharmacologiques et par un effet placebo ou psychologique.

C’est combiné, que ces 2 voies d’action, documentées dans la revue Experimental and Clinical Psychopharmacology, semblent apporter ces résultats significatifs de soulagement de la douleur.

L’auteur principal, Martin De Vita est chercheur au département de psychologie du College of Arts and Sciences de l’Université de Syracuse rappelle l’ampleur prise par l’utilisation du cannabis médical, le large spectre de ses indications et, finalement l’ampleur du marché « pharmacologique » qui pourrait dépasser les 20 milliards de dollars d’ici 2024.

Si les études sont aujourd’hui nombreuses à avoir documenté l’efficacité du CBD dans le soulagement de la douleur, jusqu’à présent et pour cause, les essais cliniques (humains) sur l’efficacité du composé ont été limités.

Cette nouvelle étude révèle aujourd’hui un second effet « CBD », un effet placebo qui dans cette indication, pourrait contribuer de manière significative à son efficacité.

CBD vs douleur, effet pharmacologique ou effet placebo ?

La question de l’effet placebo est légitime en ce qui concerne le CBD parce que l’idée généralement partagée de sa capacité à soulager sa douleur peut réellement induire, lors de son utilisation, des changements importants dans la sensibilité à la douleur.

Plutôt qu’effets placebo, on parle “d’effets d’attente”

  • L’équipe a mené une revue systématique et méta-analyse de toute la recherche expérimentale publiée sur les effets des cannabinoïdes sur la douleur.

Et cette analyse apporte des résultats remarquables : les données montrent que les attentes en matière de CBD ne semblent pas réduire l’intensité de la douleur expérimentale (mesure objective de la douleur), mais rendent en effet la douleur plus supportable.

  • A la suite de cette méta-analyse, l’équipe a mené ses propres expériences, à l’aide d’un dispositif pouvant induire en toute sécurité une douleur expérimentale par chaleur et permettant de mesurer la réponse du système nerveux.

Ensuite, après administration de CBD pur, ou de placebo, cette réponse à la douleur était à nouveau mesurée. Si les chercheurs avaient émis l’hypothèse qu’ils détecteraient principalement l’analgésie placebo induite par les attentes, en termes de soulagement, des participants, ils constatent que c’est la combinaison de 2 effets, l’effet pharmacologique et l’effet psychologique (ou placebo) qui apparaît responsable de l’analgésie observée.

Des facteurs psychologiques et biologiques : la prochaine étape va consister à décrypter les mécanismes sous-jacents à ces 2 effets.

Avec cette expérience, la douleur apparaît comme un phénomène complexe, à plusieurs dimensions, influencé par des facteurs psychologiques et biologiques.

Par exemple, alors que l’intensité de la douleur reflète une dimension « sensorielle », le désagrément ou l’inconfort liés à la douleur représentent un aspect « affectif » ou émotionnel. On sait que si les médicaments cannabinoïdes ne réduisent pas le volume de la douleur, ils modifient sa voie de signalisation ce qui la rend un peu moins désagréable.

Ainsi, en ce qui concerne le CBD, les attentes ne réduisent pas significativement le volume de la douleur, mais elles la rendent plus supportable.

Source: Experimental and Clinical Psychopharmacology 22 April 2021 DOI : 10.1037/pha0000465 The effects of cannabidiol and analgesic expectancies on experimental pain reactivity in healthy adults: A balanced placebo design trial.

Plus sur le Cannabidiol