Actualités  –  publiée le 13/09/2022 par Équipe de rédaction Santélog

ESMO

Le cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC) représente plus de 250.000 décès par cancer du poumon dans le monde chaque année (Visuel Adobe Stock 181476510)

Le cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC) représente plus de 250.000 décès par cancer du poumon dans le monde chaque année. Ces scientifiques du Francis Crick Institute et de l’University College London démontrent ici, pour la première fois, que la pollution de l’air peut déclencher un cancer du poumon chez des non-fumeurs.

La recherche, présentée au Congrès ESMO 2022 de Paris, décrypte comment les particules liées à la pollution favorisent l’évolution cancéreuse des cellules des voies respiratoires.

Précisément, les cellules porteuses de mutations des gènes EGFR et KRAS peuvent devenir cancéreuses lorsqu’elles sont exposées à ces polluants atmosphériques, y compris chez les personnes qui n’ont jamais fumé.

En cause principalement, les particules présentes dans les gaz d’échappement des véhicules et la fumée des combustibles fossiles. 

« Ces mêmes particules dans l’air qui proviennent de la combustion des énergies fossiles ont un impact direct sur la santé humaine via ce mécanisme cancérigène jusque-là ignoré dans les cellules pulmonaires.

Le risque de cancer du poumon lié à la pollution de l’air est inférieur à celui lié au tabagisme, mais nous n’avons aucun contrôle sur ce que nous respirons tous ».

La pollution un facteur bien moins évitable que le tabac

À l’échelle mondiale, plus de personnes sont exposées à des niveaux dangereux de pollution de l’air qu’aux produits chimiques toxiques présents dans la fumée de cigarette, et ces nouvelles données établissent un lien entre l’importance des enjeux climatiques et l’amélioration de la santé humaine.

La recherche est menée sur les mutations du gène EGFR, des mutations observées chez environ la moitié des personnes atteintes d’un cancer du poumon qui n’ont jamais fumé.

L’étude qui a porté sur près d’un demi-million de personnes vivant en Angleterre, en Corée du Sud et à Taïwan, révèle que

Pour lire la suite 🡺   CANCER du POUMON : La pollution suffit à le déclencher | santé log (santelog.com)

Ou m’écrire à 🡺 gacougnolle@gmail.com