Revue de presse Mediscoop du 09-11-2021

Campagne de prévention sur les dangers du MDMA Une image contenant texte

Description générée automatiquement

Par le Dr Sophie Florence (Paris) [Déclaration de liens d’intérêts] – Date de publication : 9 novembre 2021

La MDMA/ecstasy, seconde drogue la plus consommée parmi les 18-25 ans, après le cannabis et devant la cocaïne, est particulièrement présente parmi le public étudiant.

Marquée par des consommations en milieu festif et recherchée pour ses effets désinhibiteurs, la MDMA n’est pourtant pas sans danger.

La mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA) et ses partenaires ont diffusé des messages de prévention sur les risques liés à la consommation de la MDMA/ecstasy.

Cette campagne digitale vise à prévenir et à informer sur les dangers réels de cette drogue qui restent encore assez méconnus.
Cette campagne digitale vise à prévenir et à informer sur les dangers réels de cette drogue qui restent encore assez méconnus.

La MDMA ou ecstasy est une drogue de synthèse de la famille des amphétamines.

Elle se présente sous forme de comprimés aux couleurs et aux formes variées, gravés de motifs, ou de gélules, de poudre ou encore de cristaux translucides.

Elle est principalement ingérée (« gobée ») ou prise en « parachutes » (feuille contenant de la poudre).

Elle peut être aussi sniffée ou diluée dans une boisson ou plus rarement fumée ou injectée.

La MDMA met environ 30 min à agir, c’est la montée.

Ensuite, le cerveau libère une dose massive de sérotonine, qui produit l’effet recherché, c’est le trip. Puis c’est la descente qui peut s’avérer particulièrement difficile et durer plusieurs jours. Elle se caractérise principalement par un sentiment dépressif et une sensation d’épuisement.

La MDMA est consommée pour la sensation d’énergie et d’euphorie qu’elle procure et son effet désinhibiteur
Quel que soit le mode de consommation, elle s’accompagne systématiquement de : augmentation du rythme cardiaque et de la tension artérielle, palpitations, bouffées de chaleur, forte transpiration.

Il existe aussi de nombreux effets indésirables plus ou moins graves à la prise de MDMA (contraction des mâchoires, déshydratation, vomissements, convulsions, hallucinations, accoutumance, et dépendance, troubles cardiovasculaires).

Toute consommation de MDMA expose à des risques, mieux vaut ne pas en prendre mais dans le cas contraire : éviter de consommer si on ne se sent pas bien (fatigue, stress…), faire tester son produit si une association de réduction des risques est présente, ne pas faire de mélanges avec d’autres substances psychoactives, en particulier l’alcool, consulter au moindre doute.

Pour plus d’information