Actualités  –  publiée le 13/04/2023 par Équipe de rédaction Santélog

Nature Neuroscience

La recherche progresse à grands pas sur la compréhension et la qualification clinique de l’autisme (Visuel Adobe Stock 241817004) Une image contenant logo

Description générée automatiquement

La recherche progresse à grands pas sur la compréhension et la qualification clinique de l’autisme.

L’un des obstacles au développement de thérapies pour l’autisme ou troubles du spectre autistiques (TSA) est, en effet, la multiplicité des critères de diagnostics, des comportements, des phénotypes moléculaires et des mécanismes biologiques sous-jacents.

Pour pouvoir mieux personnaliser les thérapies, il est important de comprendre et de cibler cette diversité biologique.

En identifiant 4 sous-types d’autisme différents, cette équipe de la Weill Cornell Medicine (New York) fait donc un pas vers une médecine mieux personnalisée.

Ces travaux, publiés dans Nature Neuroscience, révèlent également tout l’apport de l’IA et précisément de l’apprentissage automatique, dans le ciblage diagnostique et thérapeutique de ces troubles.

Les personnes atteintes de troubles du spectre autistique éprouvent de nombreux types de difficultés d’interaction sociale, de communication et de comportements répétitifs.

Les scientifiques pensent depuis longtemps qu’il existe probablement de nombreux types différents de TSA qui peuvent nécessiter des traitements différents, mais à ce jour aucun consensus n’a été défini, explique l’un des auteurs principaux, le Dr Conor Liston, professeur de psychiatrie et de neurosciences au Weill Cornell. 

C’est en effet l’IA qui permet ici de faire la distinction, entre différents comportements cérébraux et d’aboutir à ces 4 sous-types de TSA, liés à des voies moléculaires distinctes.

L’étude permet en fin de compte de classer mles patients atteints de TSA en ces 4 sous-types distincts de TSA,  en fonction de leur activité cérébrale et de leur comportement.

La même équipe avait déjà précédemment (2017) utilisé des méthodes d’apprentissage automatique pour identifier 4 sous-types de dépression biologiquement distincts et des travaux ultérieurs avaient confirmé que ces sous-groupes réagissent différemment aux différentes thérapies contre la dépression.

Pour lire la suite ???? AUTISME : 4 grands sous-types identifiés | santé log (santelog.com)

Ou m’écrire à ???? gacougnolle@gmail.com