Actualités  –  publiée le 3/10/2021 par Équipe de rédaction Santélog

UC San Diego Health Sciences

Si 70% des femmes qui allaitent prennent un médicament, les effets de 90% de ces traitements restent inconnus chez les femmes enceintes ou allaitantes (Visuel Adobe Stock 326466185).

Les médicaments d’une maman affectent-ils son lait maternel puis son bébé ?

Une équipe de recherche de l’UC San Diego étudie les effets de l’utilisation d’antibiotiques par la mère, sur la santé des nourrissons.

Soutenue par les National Institutes of Health (NIH), cette recherche rappelle que si 70% des femmes qui allaitent prennent un médicament, les effets de 90% de ces traitements restent à ce jour inconnus chez les femmes enceintes ou allaitantes.

Cela signifie en clair que les médicaments sont pris « hors AMM » ou sans l’approbation des Agences sanitaires, en particulier parce qu’ils n’ont jamais été testés dans ce groupe de population.

On ignore également si et lesquels de ces médicaments pénètrent dans le lait maternel, ont des effets bénéfiques ou dangereux pour le bébé.

Le lait humain joue un rôle essentiel à l'interface de la santé maternelle et infantile et pourtant, les effets de la thérapeutique dans cet espace critique restent relativement mal connus (UC San Diego Health Sciences)

Étudier les effets des médicaments sur le lait maternel et la santé des nourrissons, répond à un immense besoin de connaissances, pour mieux traiter les jeunes mères et leurs bébés.

C’est la mission que s’est donnée cette équipe de l’UC San Diego avec des collègues des Universités Vanderbilt (Nashville), de l’Indiana et de l’État de l’Ohio.

Ces équipes vont constituer le nouveau centre de précision maternelle et pédiatrique en thérapeutique (MPRINT) financé par les National Institutes of Health (NIH), un centre d’expertise en pharmacologie maternelle et pédiatrique.

Les antibiotiques en ligne de mire : les antibiotiques sont parmi les médicaments les plus fréquemment utilisés par les femmes qui allaitent et sont des traitements nécessaires pour de nombreuses infections.

Cependant, leurs effets sur le développement de l’enfant via l’exposition au lait maternel restent largement inconnus.

De plus de nombreuses études ont alerté sur des effets délétères possibles de l’exposition aux antibiotiques au début de la vie.

Le lait humain joue un rôle essentiel à l’interface de la santé maternelle et infantile et pourtant, les effets de la thérapeutique dans cet espace critique restent relativement mal connus.

L’équipe doit donc étudier comment les antibiotiques modifient la composition du lait maternel et ont un impact sur le microbiome, le métabolome et la réponse immunitaire du nourrisson.

L’équipe va évaluer également si les composants du lait maternel influencent l’efficacité des traitements administrés aux bébés allaités.

L’antibiorésistance est l’un des axes prioritaires de la recherche, car si les antibiotiques perturbent le microbiome du bébé, l’antibiorésistance passe aussi par ces perturbations.

Prendre des médicaments pendant l’allaitement ?

« Ma plus grande préoccupation est que lorsqu’une femme se voit prescrire des médicaments, la recommandation par défaut est souvent d’arrêter d’allaiter, par peur de l’inconnu.

Pourtant, on connaît de mieux en mieux les multiples avantages de l’allaitement maternel pour le nourrisson et la mère : les nourrissons qui reçoivent du lait maternel ont un risque réduit d’infections, de troubles métaboliques et d’allergies plus tard dans la vie.

Les femmes qui allaitent sont moins susceptibles de développer un cancer du sein ou des ovaires.

De nouvelles connaissances sont donc essentielles pour de meilleures recommandations sur l’allaitement en cas ce traitement ».

Protéger mais impliquer les femmes enceintes et allaitantes dans le processus de développement de médicaments est une équation complexe.

Heureusement, il y a eu un changement spectaculaire au cours des dernières années dans les attitudes envers l’inclusion des femmes enceintes et allaitantes dans la recherche.

L’inclusion de femmes enceintes et allaitantes dans les essais cliniques de médicaments permettrait de mieux les protéger à long terme, mais…

Source: University of California – San Diego 10-Sep-2021 Do a mom’s medications affect her breast milk and baby? New center investigates