Actualités Voile

EN IMAGES. Les régates italiennes des Grandes Dames 2022 visent des nouveaux sommets d’élégance

Accueil Bateau  yacht

L’édition 2022 des Régates des Grandes Dames a débuté ce mercredi 15 juin au large de Porto Santo Stefano, sur les rives de l’élégante toscane italienne. Jusqu’à dimanche, 36 yachts, surnommés « Grandes Dames » à la mode anglaise, participeront à la 21e édition de ce sommet de l’élégance sur l’eau. La dernière édition, en 2019 (Covid oblige), avait déjà mis la barre très haut. Retour en dix images sur ce précédent sommet de la belle plaisance surnommée là-bas l’Argentario Sailing Week.

Reaching au débridé pour les Grandes Dames sur la côte Toscane ; Une image contenant texte, clipart

Description générée automatiquement

Reaching au débridé pour les Grandes Dames sur la côte Toscane ; | DR / LANFRANCOTTI – TACCOLA / YCSS

Voiles et Voiliers. Publié le 16/06/2022 à 07h31

EN IMAGES. Les régates italiennes des Grandes Dames 2022 visent des nouveaux sommets d’élégance (ouest-france.fr)

Ici, pour suivre l’actualité de cette 21e édition qui a débuté ce mercredi matin.

Une image contenant eau, extérieur, embarcation, transport

Description générée automatiquement

La chevauchée fantastique, sans John Wayne. | DR / LANFRANCOTTI – TACCOLA / YCSS

Une image contenant embarcation, eau, transport, ciel

Description générée automatiquement

Passage de bouée au vent. | DR / LANFRANCOTTI – TACCOLA / YCSS

Une image contenant embarcation, transport, navire de navigation

Description générée automatiquement

Bout… dehors. | DR / LANFRANCOTTI – TACCOLA / YCSS

Toutes nos offres d’abonnements ici

Une image contenant eau, extérieur, vague

Description générée automatiquement

Écume et bois. | DR / LANFRANCOTTI – TACCOLA / YCSS

Une image contenant bateau, eau, extérieur, transport

Description générée automatiquement

Équipières d’Avant. | DR / LANFRANCOTTI – TACCOLA / YCSS

Une image contenant embarcation, transport, extérieur, navire de navigation

Description générée automatiquement

Équilibre des lignes. | DR / LANFRANCOTTI – TACCOLA / YCSS

Toutes nos offres d’abonnements ici

Une image contenant embarcation, transport, bateau, extérieur

Description générée automatiquement

Grandes Dames en épi. | DR / LANFRANCOTTI – TACCOLA / YCSS

Une image contenant eau, ciel, extérieur, embarcation

Description générée automatiquement

Les chevaux sont lâchés. | DR / LANFRANCOTTI – TACCOLA / YCSS

Une image contenant transport, bateau, embarcation, navire de navigation

Description générée automatiquement

À souquer les écoutes et on remonte au max ! | DR / LANFRANCOTTI – TACCOLA / YCSS

yacht Tradition Régate

Course au large. La construction des nouveaux bateaux freinée par des problèmes de recrutement

Accueil Course au large

Les projets de nouveaux bateaux pour la Route du Rhum, le Vendée Globe et tant d’autres courses au large sont des indicateurs positifs d’un secteur qui a retrouvé une belle vigueur après ces deux années de crise sanitaire.

Mais si la vitrine est belle, certains problèmes deviennent de sérieux freins à cette belle énergie : premier d’entre eux, le recrutement d’opérateurs pour travailler sur les composites.

L’IMOCA PRB est l’un des derniers voiliers de course neuf mis à l’eau. Une image contenant texte, clipart

Description générée automatiquement

L’IMOCA PRB est l’un des derniers voiliers de course neuf mis à l’eau. | YANN RIOU – POLARYSE

Brigitte MENGELLE-TOUYA. Publié le 15/06/2022 à 18h15

Course au large. La construction des nouveaux bateaux freinée par des problèmes de recrutement (ouest-france.fr)

Tous les secteurs sont touchés, mais le manque d’opérateurs composite Haute-performance (les stratifieurs) est une dure réalité qui freine de manière tangible l’activité des grands chantiers d’où sortent les bateaux de course.

Nous affrontons cette réalité depuis plusieurs années, et je dois dire que nous avons tout essayé

« Cette difficulté à recruter mais surtout à pérenniser les emplois au sein des grands chantiers de construction composite n’a pas comme unique origine la pénibilité du poste, sur laquelle nous avons beaucoup travaillé d’ailleurs.

Nous affrontons cette réalité depuis plusieurs années, et je dois dire que nous avons tout essayé.

Notre collaboration avec les centres de formation tels que l’AFPA et le GRETA, mais également Pôle emploi est constante.

Et même si nous innovons sur les différentes approches pour faire découvrir ce métier, peu de candidats s’y investissent à long terme » explique Yann Dollo, Directeur général adjoint de CDK Technologies, le célèbre chantier créé à Port-la-Forêt.

Une image contenant personne, objet d’extérieur

Description générée automatiquement

Sur le chantier de CDK Technologies, spécialisé dans la construction de voiliers pour la course au large. | B. PHILIPPE-ETICHA

Depuis 2019, CDK a tout mis en œuvre pour recruter et former les opérateurs « composite haute-performance ».

Car ce n’est pas le seul chantier à déplorer le manque de candidats.

Instigateur de la formation « opérateur composites haute-performance nautisme » à l’AFPA d’Auray, un chantier tel que CDK peut assurer un emploi pérenne et des conditions de travail ajustées et adaptables, même si c’est bel et bien le calendrier des courses qui donne le tempo.

Former et installer : les deux axes indispensables de travail

« Notre carnet de commandes est toujours rempli, et il pourrait l’être encore plus car nous pourrions sans aucun problème augmenter notre effectif de 20 à 30 %.

Mais la réalité est difficile car notre sentiment d’avoir tout essayé pour recruter nous malmène. Nous avons proposé des stages d’apprentissage, des contrats en alternance, nous avons organisé des jobs dating, et nous avons même proposé des périodes d’immersion ».

« Nous savons que c’est un métier exigeant et qui demande du temps pour être opérationnel à 100 % mais la réalité économique de notre beau territoire ne facilite pas notre quête.

Le littoral morbihannais est un havre de paix, mais également très prisé pour des résidents occasionnels, surtout depuis la crise sanitaire. Se loger et les problèmes de mobilité qui découlent de la tension immobilière sont les freins majeurs pour les salariés qui souhaitent vivre à côté de leur lieu de travail. La réalité économique ne s’accorde pas toujours avec les enjeux des politiques d’aménagement du territoire » précise Yann Dollo.

Deux fois par semaine, retrouvez gratuitement l’actualité voile avec la newsletter Voiles et Voiliers

S’inscrire

Votre e-mail est collecté par la société SERNAS pour recevoir nos actualités. En savoir plus

Une image contenant personne

Description générée automatiquement

Un chantier tel que CDK peut assurer un emploi pérenne et des conditions de travail ajustées et adaptables, même si c’est bel et bien le calendrier des courses qui donne le tempo. | B. PHILIPPE-ETICHA

« Stéphane Digeard, notre directeur adjoint, s’investit énormément pour faire connaître les différents métiers qui participent à la construction des bateaux qui s’alignent sur les départs de courses.

Il se déplace dans les écoles, intervient dans les réseaux professionnels.

De mon côté, je dois malheureusement constater que nos besoins ne sont pas couverts par de nouvelles embauches.

Nous avons opté pour l’instant pour une augmentation horaire du temps de travail sous forme d’heures supplémentaires, mais ce n’est pas une solution pérenne car la qualité de vie de nos employés est l’un des paramètres qui nous différencie du travail au sein des teams de course : un planning et un rythme qui facilitent la vie personnelle et qui permet de s’investir dans la durée au sein d’une équipe stable » argumente Sylvie Daguin, responsable administrative de CDK technologies.

La recherche autour de la vitesse couplée à toujours plus de sécurité garantit la sécurité de l’emploi et surtout un métier qui se renouvelle constamment

Être opérateur Composite Haute performance, c’est connaître chaque détail des prototypes qui sont construits au sein de ces grands chantiers, c’est devenir une pièce maîtresse du rêve d’un skipper, d’un sponsor.

Mais c’est surtout évoluer au sein d’une équipe en émulation constante car les projets se multiplient, et la recherche autour de la vitesse couplée à toujours plus de sécurité garantit la sécurité de l’emploi et surtout un métier qui se renouvelle constamment !

Une image contenant intérieur, personne

Description générée automatiquement

Être opérateur Composite Haute performance, c’est connaître chaque détail des prototypes qui sont construits au sein de ces grands chantiers, c’est devenir une pièce maîtresse du rêve d’un skipper, d’un sponsor. | B. PHILIPPE-ETICHA

Les chantiers peuvent sembler hermétiques et élitistes. Fausse idée !

Beaucoup de dispositifs existent pour aller découvrir ce métier de stratifieur, pour devenir celui ou celle qui aura construit le vainqueur du Rhum ou du Vendée Globe !

Chez CDK Technologies mais également au sein des autres chantiers, toutes les solutions sont envisageables et proposer une période d’immersion d’une semaine pour évoluer au sein de l’équipe s’organise en se rapprochant de Pôle emploi. L’envie doit être bien réelle, et des compétences telles que la précision, l’autonomie et la réactivité sont des conditions sine qua non pour se mettre en condition de formation.

Des solutions tangibles et rapides pour découvrir ce métier

Il est également possible de se rapprocher de l’AFPA d’Auray qui propose une formation dont le contenu a été élaboré avec les plus grands chantiers.

Une alternance, un contrat de professionnalisation, ou tout autre dispositif telle qu’une POEI ou un parcours TPME peuvent être étudiés selon le parcours, les savoir-faire et la motivation de chacun.

Une image contenant intérieur, personne, sport

Description générée automatiquement

Les chantiers peuvent sembler hermétiques et élitistes. Fausse idée ! Beaucoup de dispositifs existent pour aller découvrir ce métier de stratifieur, pour devenir celui ou celle qui aura construit le vainqueur du Rhum ou du Vendée Globe ! | B. PHILIPPE-ETICHA

Course au large Chantier CDK technologies Vendée Globe Route du Rhum