Actualités Voile

Louis Duc à bon port après une traversée de l’Atlantique sous gréement de fortune

Accueil Sécurité en mer  démâtage

Quelle belle aventure ! Le skipper Louis Duc, dont le bateau avait démâté en décembre lors du convoyage retour de la Transat Jacques Vabre – courue avec Marie Tabarly – est arrivé ce mardi 11 janvier à Ouistreham après 11 jours de convoyage sous gréement de fortune depuis les Açores.

Décidément, « P’tit Louis » est abonné à l’improbable.

Souvenons-nous qu’il a entièrement reconstruit ce bateau incendié…

Une image contenant eau, ciel, extérieur, embarcation

Description générée automatiquement

L’IMOCA Kostum Latana Paysage sous tourmentin seul. | LOUIS DUC

Laurène COROLLER. Modifié le 11/01/2022 à 19h10

À bon port ! Parti le 31 décembre des Açores, le skipper Louis Duc est arrivé ce mardi à Ouistreham sous gréement de fortune à bord de son IMOCA Kostum Lantana Paysage.

Celui-ci avait démâté lors du convoyage retour de la Transat Jacques Vabre, alors que le 60 pieds se trouvait à 800 milles des Açores.

Sous gréement de fortune, son équipe avait réussi à rejoindre Horta aux Açores.

Là, Louis Duc, qui était rentré en France par avion, les a rejoints avec une grand-voile de Class40 et une aile LibertyKite conçue par Yves Parlier pour faire la deuxième partie du chemin et ainsi ramener le bateau en France par la mer. Bravo !

Naviguer, surtout à ce niveau de la course au large, c’est savoir rebondir toujours et encore

Après 11 jours de traversée dans des conditions parfois compliquées, Louis et son équipier – qui s’appelle Louis aussi – ont réussi à rejoindre le port d’Ouistreham en Normandie ce mardi 11 janvier 2022.

À présent, direction le chantier naval V1D2 pour sortir le bateau de l’eau et effectuer le chantier d’hiver qui s’annonce bien chargé.

Et la bonne nouvelle, c’est qu’un nouveau mât aurait été trouvé.

Louis va donc pouvoir se concentrer sur sa préparation Route du Rhum et continuer la recherche de partenaires dans l’optique de participer au Vendée Globe.

VOIR AUSSI :

Transat Jacques Vabre. L’IMOCA Kostum – Lantana Paysage de Louis Duc démâte lors du convoyage retour

IMOCA. Louis Duc utilise une aile de kite pour tracter son grand bateau sous gréement de fortune
Louis Duc a quitté les Açores pour rejoindre la France sous gréement de fortune

« Naviguer, surtout à ce niveau de la course au large, c’est savoir rebondir toujours et encore » confiait-il dans une interview à Voiles et Voiliers.

« Ce démâtage, c’est une nouvelle pierre, une énorme, sur mon chemin pour le Vendée Globe 2024 mais j’y arriverai. »

Une image contenant homme, personne, extérieur

Description générée automatiquement

Louis Duc et Louis ont réussi ! . | DR /LOUIS DUC

Il y arrivera !

DÉMÂTAGE IMOCA KOSTUM – LANTANA PAYSAGE GRÉEMENT DE FORTUNE LOUIS DUC

MARIE TABARLY

VIDÉO. Navigation violente à bord de Maserati sur la RORC : « Tenir assis est un challenge »

Accueil Course au large  RORC

Conditions brutales, très violentes, à bord du MOD70 Maserati !

Le trimaran navigue actuellement en troisième position de la RORC Transatlantic Race, juste derrière Argo et PowerPlay.

« Nous naviguons juste en avant du front froid. Nous poursuivons nos adversaires, cap au Sud-Ouest à une vitesse moyenne de 32 nœuds, avec des pointes à 38-40 nœuds. »

Le marin italien donne un aperçu de l’ambiance à bord. Extrêmes !

Une image contenant trouble

Description générée automatiquement

C’est violent sur la RORC ! Soldini est violemment secoué, même tenir assis à l’intérieur est très difficile ! | MASERATI

Voiles et Voiliers. Modifié le 11/01/2022 à 19h10

Difficile de garder la caméra droite dans ces conditions ! Giovanni Soldini – vainqueur du BOC Challenge 1999, de la Transat Jacques Vabre 2007, de la Transat Anglaise 2008 en Class40 et auteur de nombreux records – est actuellement en course sur la RORC Transatlantic Race à bord de son MOD70 Maserati.

Actuellement en troisième position, le skipper italien est en chasse avec ses concurrents PowerPlay et Argo , premier et deuxième. Les multicoques qui mènent la flotte des 30 bateaux ont passé une zone de transition et naviguent en avant d’un front froid, cap au Sud-Ouest.

À bord de Maserati, les conditions de vie à bord ne sont pas simples comme nous le montre Giovanni Soldini !

LA VIDÉO CI-DESSOUS :

https://www.facebook.com/watch/?v=1563679267346245

VOIR AUSSI :

VIDÉO. RORC Transatlantic. Les grands multicoques à la bataille à 30 nœuds !

RORC. Quand des amateurs s’offrent une transatlantique en course
La cartographie pour suivre la course

Crédit vidéo : Maserati

RORC 70 MASERATI GIOVANNI SOLDINI TRIMARAN