Source:

  ACTIVITÉ PHYSIQUE: Et si tous les enfants allaient à pied à l’école?                
publiée le 27/11/2014 par P. Bernanose   –    International Journal of Behavioral Nutrition and Physical Activity

Promouvoir les activités physiques de routine quotidiennes, pour les enfants aussi, peut avoir des bénéfices sanitaires importants. Partir à l’école à pied est un moyen simple et peu coûteux de favoriser cette activité. Mais de nombreux facteurs influencent la décision des parents sur le mode de transport des trajets scolaires. Cette étude internationale présentée dans l’International Journal of Behavioral Nutrition and Physical Activity, apporte des indices importants aux décideurs pour favoriser la marche, sur le chemin de l’école.

Les chercheurs de l’Université de Grenade et de l’University of North Carolina at Chapel Hill ont cherché à cerner les facteurs qui influencent cette habitude, en vue de sa promotion. Leur étude a suivi 1.219 enfants âgés de 8 à 11 ans  et 1.007 parents d’élèves, rattachés à 18 écoles américaines et analysé les données de 10.809 rapports mensuels sur les trajets scolaires et les freins perçus par les parents sur les différents modes de transport. Les chercheurs ont pris en compte d’autres facteurs de confusion, comme la distance du domicile à l’école.

L’analyse montre que les facteurs prédictifs les plus pertinents d’un trajet actif dont à pied sont corrélés aux freins exprimés par les parents, soit,

  • Le désaccord ou la résistance de l’enfant,
  • la sécurité du trajet,
  • les conditions météorologiques. 

Étant donnée l’absence d’objection de fond des parents, il reste donc à parvenir à les persuader en travaillant en particulier aux aspects de la sécurité des enfants sur le trajet, par l’engagement de ressources communautaires telles que la présence de fonctionnaires de sécurité publique. Ces résultats soulignent également l’importance, une fois les conditions de sécurité réunies, de faire activement campagne pour persuader les enfants et leurs familles de marcher plus souvent dans le cadre de leurs activités quotidiennes et sur le chemin de l’école. C’est aussi un point, s’il en fallait, en faveur des programmes Pédibus.

Source: International Journal of Behavioral Nutrition and Physical Activity doi:10.1186/1479-5868-11-61

A cross-sectional study of demographic, environmental and parental barriers to active school travel among children in the United States
Lire aussi: EXERCICE PHYSIQUE: C’est à la mère de montrer l’exemple

EXERCICE PHYSIQUE: Bouger près de chez soi, c’est possible

 Santé de l’Enfant