Revue de presse Mediscoop du 13-07-2020

Activité physique et mortalité

Par le Dr Sophie Florence – Paris[Déclaration de liens d’intérêts]

Pratiquer une activité physique au niveau des recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé réduit considérablement le risque de mortalité toutes causes et de mortalité de cause spécifique. Une équipe internationale de chercheurs vient de publier, dans le British Medical Journal, les résultats d’une importante étude de cohorte.

S’il est bien prouvé que l’activité physique est bonne pour la santé, seules quatre études ont évalué l’association entre le suivi des recommandations d’activité physique et la mortalité toutes causes, cardiovasculaires ou liée à un cancer, avec des résultats divers. Et aucune étude n’a évalué l’association avec d’autre cause spécifique de mortalité comme la maladie d’Alzheimer ou le diabète de type 2.

Les auteurs ont voulu examiner l’association entre le suivi des recommandations de 2018 en terme d’activité physique des Américains et la mortalité toutes causes et de causes spécifiques à l’aide d’un échantillon nationalement représentatif d’adultes américains : la cohorte National Health Interview Survey. Ils ont relié les données de 479.856 adultes âgés de 18 ans ou plus suivis entre 1997 et 2014 (suivi médian 8,75 ans) aux données du registre national de mortalité.

Au cours du suivi, 59.819 adultes sont décédés toutes causes confondues : 13.509 de maladies cardiovasculaires, 14.375 de cancers, 3188 de maladies chroniques des voies respiratoires inférieures, 2477 d’accidents et de blessures, 1470 de la maladie d’Alzheimer, 1803 du diabète sucré, 1135 de la grippe et de la pneumonie, et 1129 de cause rénale.

Selon les auto-déclarations, les participants ont été classées en quatre groupes : activité insuffisante (n = 268.193), renforcement musculaire recommandé uniquement (n=21.428), activité aérobie recommandée uniquement (n = 113.851) et activités aérobies et de renforcement musculaire (n = 76.384).

Par rapport au groupe « no sport », les effets bénéfiques sur le risque de mortalité toutes causes étaient respectivement de -11, -29 et -40%. Des tendances similaires ont été retrouvées pour les mortalités spécifiques : cause cardiovasculaire, cancer et maladies chroniques des voies respiratoires inférieures.

Les auteurs concluent que leurs résultats montrent que le suivi des recommandations d’activité physique est associé à d’importants bénéfices pour la survie.

Référence : Zhao M, Veeranki SP, Magnussen CG, Xi B.  – Recommended physical activity and all cause and cause specific mortality in US adults: prospective cohort study.  – BMJ. 2020;370:m2031.

Retrouver l’article en ligne

Date de publication : 13 juillet 2020