Accueil Bateau  Sodebo Ultim

Selon Thomas Coville, c’est une nouvelle version de Sodebo Ultim 3 qui va sortir du chantier d’hiver ! Déjà révolutionnaire avec son cockpit devant le mât, le maxi trimaran va être équipé d’une aile de raie (plan porteur sous la dérive), d’un safran central à plan porteur lui aussi et d’un carénage arrière, entre autres.

Objectif : voler plus tôt, plus vite, plus stable et plus longtemps. Sur The Transat CIC en solitaire, puis autour du monde sur le Trophée Jules Verne.

Sodebo Ultim 3 va recevoir tous les attributs des bateaux volants : plans porteurs et carénage arrière en plus des foils.

Sodebo Ultim 3 va recevoir tous les attributs des bateaux volants : plans porteurs et carénage arrière en plus des foils. | TEAM SODEBO

Bruno Ménard. Publié le 19/02/2020 à 17h18

Une aile de raie sous la dérive, un plan porteur sous le safran, un carénage sur le bras arrière, ça ne vous rappelle rien ? C’est ce dont était équipé le trimaran Gitana 17-Edmond de Rothschild de Franck Cammas et Charles Caudrelier qui a survolé les débats pendant Brest Atlantiques, cet automne.

Et bien c’est aussi ce qui est en train d’être installé en ce moment sur Sodebo Ultim 3. Des modifications très importantes

Le trimaran Ultim de Thomas Coville avait manqué de réussite sur cette même Brest Atlantiques, une collision avec OFNI ayant entraîné la perte d’un gros morceau de flotteur et l’abandon en Afrique du Sud de ce bateau (alors en rodage) au look révolutionnaire, avec son cockpit devant le mât. Sodebo Ultim 3, dernier-né des trimarans Ultim, a tout de même réussi à parcourir 27 000 milles depuis son lancement en mars 2019, l’équivalent d’un tour du monde.

VOIR AUSSI

VIDÉO. Document exceptionnel : le film de Brest Atlantiques

VIDÉO. Brest Atlantiques. En immersion à bord des trimarans Ultim les plus rapides au monde

TOUTES NOS VIDEOS ET TOUS NOS ARTICLES SUR SODEBO ULTIM 3 ET THOMAS COVILLE

C’est quasiment un nouveau bateau que nous remettrons à l’eau en avril

Ce baptême du feu passé, le team Sodebo s’est remis en chantier dès le mois de décembre à Lorient. Le bateau a été réparé, mais surtout amélioré via d’importantes modifications, dont ces plans porteurs sur la dérive et le safran central et ce carénage arrière qui devraient lui permettre de maintenant vraiment « voler » sur ses foils plus tôt, de manière plus stable, plus rapidement et pendant plus longtemps.

Et ce sera le cas en solitaire comme en équipage, puisque Thomas Coville annonce qu’il va participer à la The Transat CIC – la « Transat Anglaise ». Mais aussi qu’il sera en stand-by l’hiver prochain pour s’attaquer au record du Trophée Jules Verne, chrono prestigieux détenu au passage par celui qui a toujours été son grand adversaire autour du monde (mais en solitaire) : un certain Francis Joyon.

Ce sera donc une nouvelle gestion générale de l’équilibre et la découverte du « vol »

Mais revenons aux modifications du bateau et laissons Thomas Coville expliquer : « C’est quasiment un nouveau bateau que nous remettrons à l’eau en avril. Il nous reste deux mois de préparation intense. Nous avons fait plusieurs modifications importantes, la première étant le plan porteur sur la dérive qui va permettre à Sodebo Ultim 3 de voler.

À cela s’ajoute un nouveau safran de coque centrale à plan porteur. Nous travaillons sur les pilotes. Ce sera donc une nouvelle gestion générale de l’équilibre et la découverte du « vol ». Nous avons également travaillé l’aérodynamisme avec un nouveau carénage arrière. L’ergonomie de la cellule de vie a été améliorée pour plus de confort. »

VOIR AUSSI

VIDÉO. Brest Atlantiques. Trois minutes de « passage en force » du trimaran Sodebo de Thomas Coville

VIDÉO. Sodebo Ultim dans la mer mauvaise

Thomas Coville va voler en solitaire sur The Transat CIC… puis en équipage autour du monde sur le Trophée Jules Verne. | TEAM SODEBO

The Transat : premiers vols en solitaire

La saison sportive débutera le 10 mai avec The Transat CIC (Brest-Charleston, 3 000 milles). Pour Thomas Coville ce sera la première course en solitaire à bord de son maxi trimaran. Il explique : « C’est la première fois que je naviguerai seul sur Sodebo Ultim 3 et ce sera aussi la première course du bateau en mode volant. Je suis impatient de cette première confrontation en solitaire.

C’est une route engagée entre Brest et Charleston, qui devrait se faire plutôt au portant. D’ici là, nous aurons beaucoup de travail après la mise à l’eau. Ce sera très intense puisqu’en moins d’un mois, il faudra mettre au point le bateau, trouver le mode d’emploi de la configuration volante et assurer ma qualification de 1500 milles en solitaire. Chaque journée de préparation va compter ! »

En route pour le Trophée Jules Verne sous les couleurs de Sodebo

L’automne prochain, ce sera le début d’un nouveau grand défi, en équipage cette fois, puisque Sodebo et Thomas Coville ont décidé de s’attaquer au Trophée Jules Verne.

Depuis plus de 20 ans le sponsor et son skipper ont mené de très nombreuses campagnes autour du monde en multicoque mais Thomas Coville était toujours à la quête du record en solitaire, qu’il avait d’ailleurs réussi à battre en 2016. À l’époque, c’était contre Francis Joyon… et bien en équipage aussi ce sera contre Joyon puisque le chrono à améliorer est détenu par l’équipage d’IDEC Sport en 40 jours et 23 heures.

Nous sommes en pleine constitution du groupe de navigants qui m’accompagnera autour du monde

Thomas Coville : « Attaquer un Jules Verne, c’est un grand challenge avec un record qui sera très dur à battre, on le sait. C’est aussi une nouvelle responsabilité d’être le skipper d’un équipage. Lors de mes précédentes tentatives sur le Jules Verne, j’étais au service d’un autre skipper et de son équipe […] 

J’en prends déjà la mesure car nous sommes en pleine constitution du groupe de navigants qui m’accompagnera. Ce sont des engagements humains importants les uns avec les autres. La notion de confiance est aussi importante. C’est aussi une double anticipation car nous construisons sur le long terme. Il y a ce record à battre mais aussi la course autour du monde en équipage en 2021 qui fait partie du programme de la Classe 32/23. »

VOIR AUSSI

VIDÉO. Images extraordinaires des trimarans Ultim dans le gros temps
VIDÉO. À bord du trimaran géant Sodebo Ultim, revivez le spectaculaire départ de Brest Atlantiques
VIDÉO. Thomas Coville : « 40 nœuds, c’est la vitesse standard. On a fait une pointe à 48… »

Sacrée année 2020 au passage pour le groupe Sodebo, partenaire de Thomas Coville, mais aussi du Vendée Globe dont le départ sera donné en novembre prochain. Au moment même où Thomas Coville et ses hommes seront en train de guetter la meilleure fenêtre météo pour s’élancer autour du monde. (Source : service presse)