Actualités  –  publiée le 4/03/2020 par Équipe de rédaction Santélog

Molecular Cell

L'huile d'olive présente notamment dans le régime méditerranéen pourrait être la seconde clé pour améliorer la durée de vie et atténuer les maladies liées au vieillissement

De nombreuses études ont mis avant le rôle clé du resvératrol, cet antioxydant présent dans certains fruits et le vin rouge, dans l’effet antivieillissement du régime méditerranéen. Cette recherche de l’Université du Minnesota, présentée dans la revue Molecular Cell, identifie un second effet longévité:

Elle décrypte en laboratoire les effets sous-jacents de l’huile d’olive, un autre composant emblématique de ce régime, contre les maladies liées à l’âge. Certains de ses composés et le resvératrol se trouvent en effet activer une même voie de longévité.

De précédentes études sur la prévention des maladies liées à l’âge par l’alimentation ont mis en avant ce composé du vin rouge, le resvératrol, tel un contributeur majeur des avantages pour la santé du régime méditerranéen.

Le resvératrol, un antioxydant en effet déjà très documenté pour ses effets anti-âge en particulier par la voie SIRT1, une sirtuine également connue comme « une protéine de la longévité », laisse donc sa place, avec cette étude aux acides gras monoinsaturés de l’huile d’olive (MUFAs : Monounsaturated fatty acids).

Selon l’auteur principal, Doug Mashek, professeur de médecine et de biochimie, de biologie moléculaire et de biophysique, l’huile d’olive présente dans le régime méditerranéen pourrait être la seconde clé permettant de prolonger la durée de vie et d’atténuer le risque de maladies liées à l’âge.

Des MUFAS aux situines

Ainsi, ces travaux de laboratoire décryptent comment ces MUFAs de l’huile d’olive activent cette voie « des sirtuines » (SIRT 1). Cependant, les chercheurs montrent également que la simple consommation d’huile d’olive ne suffit pas pour obtenir le maximum de ces avantages, c’est associés au jeûne, à la limitation de l’apport calorique et à l’exercice, que les effets de la consommation d’huile d’olive sont les plus bénéfiques : les avantages sont optimisés lorsque les acides gras de l’huile d’olive sont stockés sous forme de gouttelettes lipidiques, puis lorsque la graisse est décomposée pendant l’exercice ou le jeûne.

Ces premiers résultats inspirent déjà le développement de nouveaux médicaments ou suppléments ou encore de nouveaux régimes alimentaires « anti-âge » et apportent une nouvelle compréhension des effets inégalés du régime méditerranéen pour la santé. Et la longévité.

Source: Molecular Cell February 20, 2020 DOI : 10.1016/j.molcel.2019.12.00 Lipid Droplet-Derived Monounsaturated Fatty Acids Traffic via PLIN5 to Allosterically Activate SIRT1

Plus sur le Régime Méditerranéen

Lire aussi : VIEILLISSEMENT : Le régime méditerranéen, le meilleur rempart contre la sénescence