MÉDECINE INTERNE  –  Par Pr Philippe Chanson le 16-04-2020

L’exercice physique a un effet positif sur la santé.

egora.fr

Les pas quotidiens sont une forme simple d’exercice physique mais l’on ne connaît pas la relation entre le nombre de pas quotidiens et la mortalité, ce qui a conduit une équipe américaine à analyser les données d’un échantillon représentatif de la population américaine âgé d’au moins 40 ans qui avait participé à la National Health and Nutrition Examination Survey et porté sur eux un accéléromètre pendant 7 jours entre 2003 et 2006.

La mortalité a ensuite été évaluée jusqu’en décembre 2015. Les auteurs ont tenu compte non seulement du nombre de pas par jour mais également de l’intensité en 3 niveaux en fonction du nombre de pas par minute.

Un total de 4 840 participants âgés en moyenne de 56.8 années dont 54 % étaient des femmes et 36 % avaient une obésité ont donc porté un accéléromètre pendant en moyenne 5.7 jours et cela durant 14.4 heures en moyenne par jour.

Le nombre moyen de pas quotidiens était de 9 124.

Sur un suivi de 10 années, 1 165 décès ont été enregistrés dont 406 décès cardiovasculaires et 283 décès par cancer. L’incidence non ajustée de la mortalité globale était de 76.7 pour 1 000 personnes/année (419 décès) pour les 655 sujets qui avaient fait moins de 4 000 pas par jour, elle était de 21.4 pour 1 000 personnes/année (488 décès) pour les 1 727 sujets qui avaient fait entre 4 000 et 8 000 pas par jour, elle était de 6.9 pour 1 000 personnes/année (176 décès) pour les 1 539 sujets qui avaient effectué 8 000 à 12 000 pas par jour et de 4.8 pour 1 000 personnes/année (82 décès) pour les 919 qui avaient fait plus 12 000 pas par jour.

En comparaison de ceux qui n’avaient fait que 4 000 pas par jour, faire 8 000 pas par jour était associé à une réduction de moitié de la mortalité globale (HR = 0.49 ; IC 95 % = 0.44 – 0.55) et faire 12 000 pas par jour la réduisait des deux-tiers (HR = 0.35 ; 0.28 – 0.45).

L’incidence non ajustée de la mortalité globale en fonction de la cadence des pas à 30 minutes était de 32.9 pour 1 000 personnes/année pour les 1 080 sujets qui faisaient 18.5 à 56 pas par minute, elle était de 12.6 pour 1 000 personnes/année pour les 1 153 sujets qui faisaient 56.1 à 69.2 pas par minute, de 6.8 pour 1 000 personnes/année pour les 1 074 sujets qui faisaient 69.3 à 82.8 pas par minute et de 5.3 pour 1 000 personnes/année pour les 1 037 sujets qui faisaient 82.9 à 149.5 pas par minute.

Une intensité de pas supérieure n’était pas associée à une mortalité plus basse après ajustement pour le nombre de pas par jour.

En conclusion, si l’on en croit cette étude basée sur un échantillon représentatif de la population américaine, plus le nombre de pas quotidiens augmente et plus la mortalité globale diminue. Il n’y a, en revanche, pas d’association significative entre l’intensité des pas et la mortalité après ajustement pour le nombre de pas quotidiens.

Sources :  Saint-Maurice P.F. et al. Association of daily step count and step intensity with mortality among US adults. JAMA 2020 ; 3223 : 1151-1160.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/32207799