mardi 10 août 2010 • Redaction SSS
 
Créée en 1961, la « Petite coupe de l’America » (ou I4C, International C Class Catamaran Championship, comme il faut l’appeler), se déroulera cet été, du 22 au 28 août à Newport, Rhodes Island, pour sa 25ème édition. Benjamin Muyl, Antoine Koch et Jérémie Lagarrigue, s’aligneront au départ. Ils seront entrainés et conseillés par Vianney Ancellin et vont compléter un plateau de 7 bateaux.
 
Ils rencontreront notamment Fred Eaton, le canadien tenant du titre, vainqueur en 2007, Steve Clark, légende de la « Petite coupe de l’America », vainqueur en 1996 avec le fameux Cogito, Glenn Ashby, médaille d’argent aux JO de Pékin en Tornado et 7 fois champion du monde de Class A, et James Spithill, vainqueur de la 33ème coupe de l’America !
Muyl, Koch et Lagarrigue : trois profils complémentaires pour un même projet
 
Benjamin Muyl, faisait partie de l’équipe architecturale de BMW Oracle Racing, vainqueur de la 33ème coupe de l’America. A cette occasion, il a rencontré Magnus Clarke et Fred Eaton, lorsque Fred a mis ses bateaux à disposition de BMW Oracle Racing pour que l’équipe américaine se familiarise avec le maniement des ailes. Il a alors proposé à Benjamin de lui prêter Patient Lady VI pour l’édition 2010 de la « Petite coupe de l’America ».
Partageant avec Koch et Lagarrigue la même passion pour le développement technique des bateaux, Benjamin Muyl voit immédiatement l’opportunité qui leur est ainsi offerte d’être au meilleur endroit possible pour observer et progresser dans la compréhension des ailes. C’est ainsi que démarre leur projet qui, pour aussi passionnant qu’il soit au plan technique, s’annonce plein d’humilité au plan sportif !
 
« Patient Lady VI est un bateau de légende, mais aujourd’hui âgé de 25 ans, il ne nous mènera pas à la victoire cette année. En revanche, nous espérons apprendre beaucoup sur ces bateaux et leurs ailes ! » indique Benjamin Muyl. Mais derrière la phase d’apprentissage se dévoile les contours d’un projet plus ambitieux et à la mesure des talents rassemblés sur cette plateforme d’entrainement : « A peine secrètement, nous espérons que ce sera le point de départ d’un projet qui nous permettrait de concevoir et construire un Class C en France, le premier depuis 1991, pour participer avec des chances de gagner, à la prochaine édition qui doit avoir lieu en 2012 en Angleterre… », avouent ainsi les trois partenaires.
Passionnés par l’innovation et mus par une même culture de la curiosité, Antoine Koch et Benjamin Muyl confient d’une seule voix « L’expérience acquise pourrait bien être utile pour de futurs projets… Il semble imaginable que, dans un avenir proche, le catamaran à aile devienne une configuration plus répandue qu’aujourd’hui… voire connaisse un développement spectaculaire ! », de quoi alimenter les réflexions futures, pour leurs propres bateaux ou ceux des autres…
 
L’équipe
Benjamin Muyl, ingénieur Art et Métiers et architecte naval (www.bmuyl.com), deux Coupes de l’America a son actif (Areva Challenge 2007 et BMW Oracle Racing 2010, vainqueur de la 33ème coupe de l’America), et le projet d’en faire beaucoup d’autres, sera le chef de projet.
Antoine Koch, ingénieur et également architecte de formation, deux Routes du Rhum, sept Solitaires du Figaro, et une grande passion pour les multicoques et le développement technique, sera le barreur.
Jérémie Lagarrigue, ingénieur chez PSA, équipier très recherché en Formule 18 (vice champion du monde en 2008, 10ème en 2010), et détenteur du record du monde de vitesse à la voile à bord de l’Hydroptère avec 51,36 nds sur 500 mètres, sera le régleur de l’aile, sûrement la tâche la plus difficile ! Vianney Ancellin, fondateur et développeur des Formules 18 Diam, et pionnier du multicoque en France, sera l’entraineur et le conseiller.
- Info presse Benjamin Muyl / www.bmuyl.com/pro/C_Class_pr…
- Site web de la course : www.nyyc.org/cclass
 
La « Petite coupe de l’America » à bord de ClassC
Le nom de Class C, les bateaux à bord desquels se déroule l’épreuve vient de l’IYRU (aujourd’hui ISAF) qui avait créé quatre classes, de A à D, pour les multicoques. La Class A a donné naissance au catamaran solitaire bien connu, la Class B au Tornado, la Class C est utilisée pour la « Petite coupe de l’America » et la Class D est réservée aux engins de vitesse. La jauge de la Class C tient en cinq points :
- 1. Un catamaran
- 2. Surface de voilure 27,868 m² (300 square feet)
- 3. Longueur 7,62 m (25 feet)
- 4. Largeur 4,267 m (14 feet)
- 5. Equipage 2 personnes
 
La simplicité de cette jauge a permis de nombreuses innovations : premier mât aile en 1964, première aile rigide en 1972… Après quarante ans de développement, les ailes se sont généralisées et ont atteint un niveau de mise au point élevé, devenant la marque de fabrique de cette classe.
La passion qui anime tous les acteurs de la classe, qu’ils soient armateurs, architectes, ingénieurs ou marins, a créé un climat d’échange et de partage des informations rafraîchissant, intellectuellement stimulant et en décalage avec les pratiques de la compétition. Le plaisir de concevoir, construire et régater sur des bateaux magiques et futuristes domine.