Source: © http://www.jim.fr 

L’exercice physique est efficace pour la prévention de tous les types de chutes

Publié   le 04/11/2013 ACTUALITE MEDICALE

Récemment une revue Cochrane démontrait que les programmes d’exercices de prévention des chutes étaient associés, chez les personnes âgées, à une réduction significative du risque de fractures. Mais il n’y a pas que les fractures qui peuvent avoir de graves conséquences. Une chute en apparence bénigne peut accélérer la perte de confiance en soi, l’isolement
ou la restriction des activités, qui eux-mêmes hâtent le déclin fonctionnel, augmentant alors le risque de dépendance. L’efficacité des exercices de prévention des chutes devrait donc se mesurer à l’aune de leur impact sur toutes les conséquences des chutes.

C’est le but d’une nouvelle méta-analyse, réalisée par une équipe française. Les auteurs ont sélectionné 17 études incluant au total 4 305 participants. Quatre types de chutes ont été individualisés : toutes les chutes entraînant des blessures, celles nécessitant des soins médicaux, les chutes à l’origine de blessures sévères et les chutes occasionnant des fractures.

Les exercices de prévention des chutes ont une efficacité significative sur toutes les catégories de chutes. Le taux de toutes celles à l’origine de blessures est réduit de 37 %, celle des chutes appelant des soins médicaux l’est de 30 %, alors que pour les chutes à l’origine de blessures sévères et celles à l’origine de fractures, la baisse est de 43 % et de 61 % respectivement.

Les programmes de prévention des chutes insistent principalement sur les exercices destinés à améliorer l’équilibre. La majorité d’entre eux sont pourtant plus variés et comportent aussi des exercices d’entraînement à la marche, des exercices de renforcement musculaire, d’amélioration de la souplesse et de l’endurance. Tous ces exercices améliorent le temps de réaction en cas de chute, la force musculaire, la coordination, et les capacités physiques en général, tout autant que les fonctions cognitives et particulièrement les fonctions exécutives. Il semble donc que la diminution du risque de chute passe non seulement par l’amélioration de l’équilibre, mais aussi par celle des fonctions cognitives, de la rapidité et de l’efficacité des réactions en cas de chutes, diminuant ainsi l’impact de la chute sur le corps.

Dr Roseline Péluchon

El-Khoury F et coll. : The effect of fall prevention exercise programmes on fall induced injuries in community dwelling older adults: systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials.
BMJ 2013; 347: f6234. doi: 10.1136/bmj.f6234.

Vous pouvez lire sur un thème proche :