Actualités – publiée le 8/01/2020 par Équipe de rédaction Santélog

Journal of Functional Foods

La caféine peut annuler une partie des risques pour la santé des régimes riches en graisses et en sucre

La caféine peut annuler une partie des risques pour la santé des régimes riches en graisses et en sucre, confirme cette équipe de l’Université de l’Illinois (UI) à Urbana-Champaign, en ligne avec l’idée généralement reçue d’un effet métabolique et perte de poids de la caféine. Ces données, présentées dans le Journal of Functional Foods documentent la caféine, mais aussi le thé maté comme d’excellents agents anti-obésité.

4 tasses de café par jour, c’est 20% de graisse corporelle en moins !

L’étude menée sur des rats montre que la caféine limite la prise de poids et la production de cholestérol, même en cas d’alimentation riche en graisses et en sucres. La caféine pourrait exercer cet effet de compensation des conséquences d’un régime obésogène en réduisant le stockage des lipides dans les cellules adipeuses et en limitant la production de triglycérides.

L’expérience montre que :

  • Les rats supplémentés en caféine et nourris avec un régime riche en sucres et en graisses prennent 16% de poids en moins et accumulent 22% moins de graisse corporelle en moins, que les rats qui n’ont pas reçu de caféine ;
  • les effets s’avèrent similaires avec la caféine synthétique ;

Quel mécanisme d’action ? Les scientifiques ont travaillé sur des cultures de cellules adipeuses de souris, exposées à la caféine synthétique, à des extraits de caféine, ou de caféine matée.

Ils constatent que quelle que soit la caféine,

  • l’accumulation de lipides est réduite de 20% à 41% dans les cellules adipeuses.
  • L’expression de plusieurs gènes associés à l’obésité et au métabolisme lipidique est réduite de 31% à 69% -selon le gène- ;
  • chez les rats qui ont consommé de la caféine de thé maté, l’expression des mêmes gènes est réduite de 37 à 39% ;
  • enfin la caféine module certaines enzymes lipogéniques dans les cultures cellulaires et dans le tissu adipeux et le foie des rats.

Le thé maté, une boisson dynamisante concentrée en caféine : précisément ici, le « supplément » de caféine était celui naturellement présent dans le thé maté, une boisson à base de plantes riche en composés phytochimiques, flavonoïdes et acides aminés, consommée comme stimulant par les habitants des pays d’Amérique du Sud-Est.

Selon l’étude, la quantité de caféine par portion dans le thé maté varie de 65 à 130 milligrammes, vs 30 à 300 milligrammes de caféine dans une tasse de café infusé. Les rats de l’étude recevaient un régime alimentaire contenant 40% de matières grasses, 45% de glucides et 15% de protéines et une quantité équivalente de caféine à celle 4 tasses de café par jour pour un humain.

Ces nouvelles données ajoutent à la preuve de l’efficacité de la caféine mais aussi du thé maté pour lutter contre l’obésité -en plus des autres effets bénéfiques sur la santé, associés aux composés phénoliques, vitamines et flavonoïdes.

« Le thé maté et la caféine peuvent être considérés comme d’excellents agents anti-obésité », conclut Elvira Gonzalez de Mejia, co-auteur de l’étude et directrice de la division des sciences de la nutrition à l’U.I.

Source: Journal of Functional Foods 1 November 2019 DOI : 10.1016/j.jff.2019.103646Caffeine, but not other phytochemicals, in mate tea (Ilex paraguariensis St. Hilaire) attenuates high-fat-high-sucrose-diet-driven lipogenesis and body fat accumulation

Plus sur la Caféine sur Nutrition Blog