Feu vert pour le tour du monde à la voile d’une ado de 14 ans…
Laura Dekker souhaite devenir la plus jeune navigatrice à réaliser un tour du monde à la voile en solitaire
  
Publié le 27 juillet 2010 à 11h15
 
Agence France-Presse
 
La justice néerlandaise a autorisé mardi la jeune navigatrice Laura Dekker, âgée de 14 ans, à entreprendre son projet de devenir la plus jeune personne à effectuer un tour du monde à la voile en solitaire.
«Le tribunal rejette la demande de prolongation de placement sous la surveillance» des services de protection de l’enfance de Laura Dekker, a déclaré Suzanne Kuypers, présidente du tribunal de Middelburg, dans le sud-ouest des Pays-Bas.
La fin du placement de l’adolescente sous la surveillance des services de protection de l’enfance, qui a un «effet immédiat», signifie que Laura Dekker peut entreprendre son projet. L’adolescente souhaite entamer son tour du monde au début du mois d’août.
 
Les services de protection de l’enfance avaient demandé aux juges, lors d’une audience le 20 juillet, de prolonger de douze mois le placement sous leur surveillance de l’adolescente afin d’empêcher son départ, avançant des préoccupations quant à son développement social et affectif.
Laura Dekker doit achever son périple, long de deux ans, avant de fêter son 17e anniversaire le 20 septembre 2012 pour devenir la plus jeune navigatrice à réaliser un tour du monde en solitaire. Ses parents la soutiennent dans ce projet.
Laura est «extrêmement contente», a affirmé à la presse Peter de Lange, son avocat, après avoir contacté l’adolescente par téléphone pour l’informer de la décision du tribunal. «Elle n’en croyait pas ses oreilles», a-t-il ajouté, les larmes aux yeux.
Le départ de la jeune fille, initialement prévu en septembre 2009, avait été suspendu par la justice, saisie par les services de protection de l’enfance, qui avait jugé insuffisantes les garanties pour sa sécurité. Les juges avaient établi une série de conditions à remplir, préalables à son départ.
«Il est de la responsabilité des parents de permettre ou pas à la jeune fille le voyage à la voile», a estimé la présidente du tribunal.
«Si elle part naviguer, alors cela aura été la décision des parents. C’est leur responsabilité», a pour sa part réagi Richard Bakker, un porte-parole du Conseil de protection de l’enfance, assurant «respecter» la décision des juges sans pour autant écarter la possibilité d’interjeter appel.
Le placement de l’adolescente sous la surveillance des services de protection de l’enfance, ordonné le 30 octobre 2009, avait pris fin le 1er juillet, mais avait été prolongé par les juges jusqu’au 1er août.
 
Plusieurs adolescents se sont lancés récemment sur les mers pour un tour du monde en solitaire. Une jeune Américaine de 16 ans, Abby Sunderland, partie de Californie en janvier, avait été secourue le 11 juin alors qu’elle dérivait dans l’océan Indien.
Le 15 mai, une Australienne de 16 ans, Jessica Watson, a terminé un tour du monde en solitaire et sans assistance en 210 jours, devenant la plus jeune navigatrice à réussir un tel exploit.
Selon M. de Lange, Jessica Watson a établi ce record trois jours avant son 17e anniversaire. Laura Dekker souhaite améliorer ce record «même si c’est d’un jour», a-t-il assuré.