Actualités Voile

Coupe de l’America. Le premier tapis volant géant à décoller est l’AC75 American Magic… !

Accueil Régate  Coupe de l’America

Le premier AC75 à voler est américain et, en effet, il semble magique. | AMORY ROSS / NYYC AMERICAN MAGIC

Bruno MÉNARD. le 12/09/2019

Le grand foiler monocoque American Magic AC75 a volé pour la toute première fois hier, mardi 10 septembre 2019 ! Si ETNZ, le defender néozélandais de la Coupe de l’America, a lancé son « Dauphin » vendredi dernier, c’est donc bien le challenger américain du New York Yacht Club qui est la toute première équipe à décoller sur ce grand tapis volant de 23 mètres. American Magic a fourni une photo à la presse internationale.

Une seule. La voici.

Les Américains sont donc les premiers à voler sur un AC75 ! À bord d’un de ces grands monocoques à foils de 23 mètres qui disputeront la prochaine Coupe de l’America. L’unique image proposée à la presse internationale est datée d’hier, mardi 10 septembre 2019, et signée Amory Ross pour le prestigieux New York Yacht Club… ce mythique NYYC qui s’est lancé le défi immense de ramener l’aiguière d’argent à la maison.

Dean Barker à la barre

A VOIR ET A LIRE SUR LA COUPE DE L’AMERICA

Vidéo du petit frère de Team Magic en vol : l’AM38 « La Mule »

Une autre vidéo du prototype américain

Les prototypes anglais et américain à l’entraînement

Le defender Team New Zealand a lancé son foiler de 23 mètres

Les toutes premières images de l’AC 75 néozélandais

Gros plan sur les foils de l’AC75 kiwi avec dessin exclusif Voiles et Voiliers

On n’en sait guère plus si ce n’est que c’était Dean Barker – la légende néo-zélandaise passée à l’ennemi américain – qui était à la barre et que le grand oiseau est monté sur ses foils pour la première fois dans la baie de Narragansett, près de Newport.

Le premier vol, hier. L’unique photo ! . | AMORY ROSS / NYYC AMERICAN MAGIC

Un concept visiblement proche de l’AM38 « La Mule »

Difficile d’en dire plus à la vue de cette image prise de l’arrière, à part que la lévitation semble avoir du bon. Le concept semble cependant très proche du prototype de 38 pieds surnommé « La Mule », dont les vidéos de vols font sensation depuis des mois sur le web et les réseaux.

Le Team American Magic et leur premier AC75 seront basés en Floride, à Pensacola, cet hiver. On attend avec impatience qu’ils lèvent une autre partie du voile sur cet incroyable tapis volant, développé et construit dans le plus grand secret. Une petite vidéo, messieurs les Américains, peut-être ? Et un peu d’info(s) au passage ?

Tous nos articles et vidéos sur la Coupe de l’America ici

SCOW – Deux images extraordinaires d’un petit bateau qui vole…

Accueil Bateau  foiler

En vol en solo sur un monocoque de 6.50 m… | YANN RIOU/POLARYSE

Bruno MÉNARD. Publié le 11/09/2019 à 10h41

En voilier monocoque, il n’y a pas que les bateaux du Vendée Globe et ceux de la future Coupe de l’America qui volent ! La preuve avec ces deux images du Mini 6.50 numéro 969 « Cerfrance » que le navigateur Tanguy Bouroullec va mener à travers l’Atlantique sur la Mini Transat. Ce monocoque à foils de 6,50 mètres donc, un Pogo foiler plan Verdier, est impressionnant, non ?

Et si ce bateau préfigurait l’apparition des foils, un jour, sur les bateaux de série et au final les voiliers de monsieur tout le monde ? Ce n’est plus si insensé quand on regarde ces deux images toutes récentes du bateau de Tanguy Bouroullec, le Pogo foiler Cerfrance. Ce ne serait pas la première fois que des innovations sur ces coques de noix de 6,50 mètres se retrouvent un jour entre les mains du plaisancier du dimanche…

Voir aussi nos vidéos et articles sur les bateaux qui volent

Les prototypes et l’AC75 néo-zélandais pour la Coupe de l’America

Bateau ou avion ? Le premier vol du nouvel Hugo Boss d’Alex Thomson

Tous nos articles sur les bateaux à foils

Voir aussi le clin d’œil au titre de cet article !

Cinq images extraordinaires d’un grand bateau qui vole (Charal)

Nous n’en sommes pas là, certes, mais un jour peut-être ? En attendant, on a hâte de voir la vidéo de ce même bateau, promise dans les jours qui viennent. On a hâte aussi d’assister au coup de canon de la Mini-Transat -La Boulangère dans quelques jours à La Rochelle (départ le dimanche 22 septembre), pour voir sur l’eau et en course ce que nous ont réservé les marins de cette classe Mini. Voiles et Voiliers leur consacre d’ailleurs ces jours-ci des articles et des vidéos que vous pouvez retrouver ici :

LIRE AUSSI

Mini Transat : pourquoi ils traversent l’Atlantique sur un bateau de 6 m

Portraits de Ministes : Amélie Grassi sur les pas de sa mère

Portraits de Ministes : Benjamin Ferré, l’aventurier du tour du monde

Minis à foils l’arme fatale ?

En attendant cette future vidéo du mini volant, on ne résiste pas au plaisir de citer un commentaire de Sébastien Picault, dit « Pic » dans le milieu de la course au large, où l’homme, fort sympathique, est connu pour avoir navigué entre autres en Mini, en Figaro et à bord du trimaran Ultim de Francis Joyon : « Le vol en mini et en solo ! Alors là chapeau bas ! Ça fait vraiment plaisir que le vol ne soit pas qu’une histoire de budget énorme. Tanguy, tu es le pilote qui possède l’avion le moins cher du monde : pas un litre de kérozène dans tes soutes, que des voiles, bravo à toi et toute ton équipe ! Et merde pour la transat, on te souhaite d’écrire la plus novatrice des histoires de mini ! ». Enthousiaste, le « Pic » ! On le comprend.

Un scow qui vole. L’arme fatale ? | YANN RIOU/POLARYSE