À quoi sont dues les douleurs testiculaires? egora.fr

 Un gonflement, une rougeur, des picotements… Une douleur aux testicules ne doit jamais être prise à la légère

Pas toujours facile d’évoquer ses souffrances, surtout quand elles touchent à l’intime. Mais face à des douleurs testiculaires, mieux vaut sortir de son mutisme. Qu’elles soient chroniques ou aiguës, elles nécessitent en effet de consulter un médecin sans tarder, surtout pour les hommes jeunes. À quoi sont-elles dues? Quand faut-il s’inquiéter? Le Figaro fait le point avec le Dr Damien Carnicelli, urologue et andrologue au CHU de Lyon Sud.

«Dans 90% des cas de douleur aiguë, il s’agit d’une torsion testiculaire», indique le spécialiste. Suite à un mouvement, un choc ou pour des raisons inconnues, il arrive que le cordon spermatique – contenant notamment les vaisseaux sanguins qui irriguent le testicule – s’entortille. Le testicule suspendu à son extrémité se trouve alors privé de sang et commence à se nécroser. On parle d’ailleurs d’« infarctus testiculaire»…

Lire la suite sur Lefigaro.fr

================================================================

À quoi sont dues les douleurs testiculaires?

Par   Cécile Thibert  le 07/01/2020

http://sante.lefigaro.fr/article/a-quoi-sont-dues-les-douleurs-testiculaires/

NOS CONSEILS SANTÉ – Un gonflement, une rougeur, des picotements… Une douleur aux testicules ne doit jamais être prise à la légère.

Pas toujours facile d’évoquer ses souffrances, surtout quand elles touchent à l’intime. Mais face à des douleurs testiculaires, mieux vaut sortir de son mutisme. Qu’elles soient chroniques ou aiguës, elles nécessitent en effet de consulter un médecin sans tarder, surtout pour les hommes jeunes.

À quoi sont-elles dues? Quand faut-il s’inquiéter? Le Figaro fait le point avec le Dr Damien Carnicelli, urologue et andrologue au CHU de Lyon Sud.

La torsion testiculaire, une urgence médicale

«Dans 90% des cas de douleur aiguë, il s’agit d’une torsion testiculaire», indique le spécialiste. Suite à un mouvement, un choc ou pour des raisons inconnues, il arrive que le cordon spermatique – contenant notamment les vaisseaux sanguins qui irriguent le testicule – s’entortille. Le testicule suspendu à son extrémité se trouve alors privé de sang et commence à se nécroser. On parle d’ailleurs d’«infarctus testiculaire».

Les vives douleurs qui surviennent, parfois accompagnées de nausées, d’une hypersensibilité de l’organe ou d’un gonflement, ne laissent pas de place au doute quant au diagnostic. «Il ne faut pas perdre de temps: allez tout de suite aux urgences. Si le testicule n’est pas opéré dans les 6 heures, il est perdu et devra être retiré», met en garde le Dr Carnicelli. Ce phénomène est loin d’être isolé: on estime qu’environ un homme sur 4000 sera touché par une torsion testiculaire dans sa vie. Si cela peut survenir à tout âge, la majorité des cas advient avant 25 ans, d’après l’Association française d’urologie.

» LIRE AUSSI – Sexualité: à quoi sont dues les douleurs pendant la pénétration?

L’autopalpation contre le cancer

En cas de douleurs testiculaires, la peur du cancer n’est jamais loin. Cependant, «une tumeur ne provoque pas forcément de douleur mais plutôt une sensation de pesanteur», précise le médecin. D’après lui, les hommes devraient fréquemment palper leurs testicules pour surveiller l’apparition d’une éventuelle «boule pierreuse». Mais attention à ne pas voir le mal partout: «Certains patients viennent consulter parce qu’ils croient sentir une boule anormale alors qu’il s’agit de l’épididyme (une structure située en haut du testicule, ndlr).» Le cancer des testicules est rare – environ 2000 cas sont recensés chaque année en France – et se soigne généralement bien s’il est pris à temps.

Les douleurs peuvent aussi s’expliquer par une infection, sexuellement transmissible ou non. «Si le patient a moins de 50 ans, que l’un de ses testicules est dur, gros, chaud et douloureux, il faut s’orienter vers une infection sexuellement transmissible comme les Chlamydias», explique le Dr Carnicelli. L’orchite (infection du testicule) peut également survenir lors des oreillons, ou accompagner d’autres infections virales. Avec le traitement adéquat, ces désagréments ne durent jamais longtemps.

» LIRE AUSSI – Face aux douleurs articulaires, le repos n’est pas toujours la bonne solution

À voir aussi – Cancer du sein: comment pratiquer l’auto-palpation? (vidéo du 15/02/18)

Cancer du sein : comment pratiquer l’auto-palpation ? – Regarder sur Figaro Live

Le diagnostic compliqué des douleurs chroniques

En revanche, certains hommes ressentent des douleurs chroniques. «On parle de douleurs chroniques lorsqu’elles durent depuis plus de trois mois, sont intermittentes ou constantes et ont un retentissement sur la vie quotidienne.» Et là, les choses se compliquent. «L’origine peut être urologique, rhumatologique ou postopératoire, après une vasectomie par exemple. Mais dans près de la moitié des cas, on ne trouve jamais la cause», détaille l’urologue.

Il peut par exemple s’agir de varicocèle, une maladie qui touche les veines des testicules. «Elle se manifeste par une sensation de pesanteur en fin de journée ou après le sport et touche surtout le testicule gauche des hommes jeunes», précise le médecin, soulignant qu’il peut y avoir un impact sur la fertilité. Les douleurs aux testicules peuvent aussi être provoquées par un calcul rénal ou encore avoir une origine neuropathique, comme en cas d’hernie inguinale.

Dans tous les cas, des solutions existent. Il ne faut donc pas hésiter à en parler à son médecin traitant pour ne pas risquer un retard diagnostic qui pourrait être fatal pour le capital fertilité!

À voir aussi – Comment prévenir le cancer de la prostate? (vidéo du 25/01/14)

Comment prévenir le cancer de la prostate?

Comment prévenir le cancer de la prostate? – Regarder sur Figaro Live

La rédaction vous conseille