Source: Course Au Large

Course au large© C.Launay

40 ans de records homologués

Grands Records / vendredi 21 décembre 2012

Le World Speed Sailing Record Council, l´organisme chargé de ratifier les records à la voile, a fêté cette année son quarantième anniversaire. Les records homologués ont bien évolué en 40 ans avec notamment le nouveau record absolu signé par Paul Larsen, qui aurait été inimaginable lorsque le WSSRC a été mis en place en 1972.

Le World Sailing Speed Record Council a été établi suite à un désaccord sur un record. Un sponsor avait déclaré qu’un catamaran de la C-Class avait dépassé les 30 noeuds, mais le « record » aurait été mesuré par une voiture qui roulait à terre sur la même distance approximative. Pour régler la question une épreuve de vitesse sur 500m a été organisée à Portland, non loin du plan d’eau olympique de 2012.  Cette année là, la première vitesse de référence officielle était de 26,3 noeuds sur 500m. En effet, dépasser les 30 noeuds semblait impossible !

Avec l’arrivée de la planche à voile, on entre dans une nouvelle ère avec des tentatives réalisées notamment par des Français et des Hollandais. En 1986, Pascal Maka atteint la vitesse de 38,86 noeuds en Espagne. Ensuite, le plan d’eau de Saintes Maries de la Mer est devenu le haut lieu de la vitesse, mais plus récemment les athlètes ont découvert les possibilités de la Namibie. Les 50 noeuds ont été atteints en 2009 par Lindsay Cunningham et l’équipe de Macquarie Innovation avant d’être battu notamment par l’Hydroptère. Cependant la bataille continuait de faire rage entre ces engins technologique et les planchistes. Avec son kite, Rob Douglas a pulvérisé le record en dépassant les 55 noeuds en Namibie. Mais le mois dernier le SailRocket a fait un bond en avant en établissant le nouveau record actuel de 65,45 noeuds.

Le rôle du WSSRC se développe

A partir de 1988, le WSSRC a également été chargé de l’homologation des records océaniques et des parcours au large. Depuis le nombre de records et de parcours ne cesse de grimper. Mais le grand record de la course au large reste bien entendu le tour du monde. La barre de 80 jours du Trophée Jules Verne a été dépassée par Bruno Peyron en 1993.  Et pour rappel le record actuel est détenu par son frère Loick, qui à bord de Banque Populaire a bouclé le tour de la planète en 45 jours, 13 heures, 42 minutes et 53 secondes. Mais il n’y a pas que le record absolu. Il y a bien entendu les records en solitaire, en monocoque et désormais en double aussi. Pour ces records établis au large, il y a également une catégorie de bateaux à winchs assistés. Histoire de bien préciser qu’il y a des différences entre les voiliers et entre les efforts demandés. Cependant, le WSSRC refuse d’homologuer les records du plus jeune ou du plus vieux tourdumondiste. 

La technologie a facilité le travail du WSSRC. Stan Honey a mis en place une boîte noire permettant aux skippers de signaler leur position précise, même si un représentant du WSSRC se déplace toujours pour les départs et les arrivées des tentatives.

Source: ISAF
Tour du Monde
Absolu

« Banque Populaire 5 »    Loick Peyron    jan 2012           45j 13h 42mn 53s

Solitaire
« IDEC »             Francis Joyon   janvier 2008     57j 13h 34mn 6s

Monocoque (absolu)
« Foncia »           Michel Desjoyeaux       février 2009      84j 3h 9m 8s

Atlantique Nord
Absolu

« Banque Populaire 5     Pascal Bidegorry          août 2009         3j 15h 25m 48s

Solitaire
« Sodebo »          Thomas Coville             juillet 2008       5j 19h 30m 40s

Vitesse sur 500m
Paul Larsen SailRocket novembre 2012. Temps : 14,85s soit une vitesse de 65,45nds

Course au large© Jean Marie Liot/DPPI/IDEC 

Source: Course Au Large